La sélection de @CheckYourPeople pour le Grenier : Downset – Anger

Posted on 26/09/2010

2


Downset, groupe de hardcore de Los Angeles est l’un des premiers à mêler son genre à celui du hip hop, la fusion. Il débute réellement en 1987 sous le nom de « Social Justice » et l’album « Unity Is Strength » en 1989. C’est en 1992 qu’il change de nom pour devenir Downset. En 1994 sort un premier album éponyme avec ce titre « Anger » chez Polygram. Un métal assez lourd, des rythmiques groovy, un flow hip hop et une grosse part de hardcore. Mais le groupe devant une scène « underground » reste peu médiatisé.

« Downset » (très bon clip)

Deux ans plus tard, le second album voit le jour « Do We Speak A Dead Language? » signé chez Mercury Records (son plus gros succès). L’album à l’intro annonciatrice (extrait d’un discours de Martin Luther King). Enervé et engagé, l’album enchaîne avec « Empower ». Un titre qui caractérise bien les riffs lourds du hardcore et le chant à variation hip hop. Downset jouera alors au Ozzfest 1997.

« Empower »

Le titre « Horrifying » caractérise bien la fusion (mix harcore/hip hop ici)

« Horrifying »

« Sangre De Mis Manos »

« Permanent Days Unmoving »

Downset s’engage chez Epitah et sort un troisième album en 2000 « Check Your People » (ça me fait penser à mon pseudo).

Plus punk, cet album, le meilleur est le plus abouti techniquement.

« Fallen Off »

« Test of my heart »

En 2004 , le dernier album est édité « Universal ». Résolument plus hip hop que les autres.

« Jumpin Off »

Mais je ne saurai terminer cet article sans balancer le titre de mon album culte (pour ceux qui n’ont pas encore compris) :

« Check Your People »

Publicités