Ann Peebles

Posted on 08/06/2011

1


Née le 27 avril 1947 à Saint Louis (Missouri), Ann Peebles appartient au cercle restreint des divas de la Soul music.

Son parcours artistique débute sur la scène du Rosewood club, lorsque le chef d’orchestre Gene Miller l’ayant repérée, la présente au producteur Willie Mitchell, grand architecte du nouveau son de Memphis. Leur collaboration amorcée avec « Walk Away » en 1969, se poursuit dans les années 1970, laissant sur le chemin des joyaux à la fois bruts et sophistiqués, dont « Part Time Love » en 1970 et « Slipped Tripped and Fell in Love » en 1972.

Mais c’est avec « I’m Gonna Tear Your Playhouse Down » un an plus tard que le style d’Ann Peebles parvient à son achèvement et au maximum de sa force d’expression. Cette chanson d’amour et de vengeance, reprise dans les années 70 par Graham Parker et au cours de la décennie suivante par Paul Young, compte parmi les classiques inoxydables du genre. En 1973, elle enregistre « I Can’t Stand the Rain » qui renouvelle le style de production du label Hi Records.

Devenue, avec Al Green, la représentante de la « Deep Soul », elle profitera des talents de producteur et de compositeur de son époux, Don Bryant qui, tel un couturier, confectionnera pour elle une garde robe musicale d’une grande élégance.

Sur les sept albums qu’elle enregistre, sa voix donnera chaire aux sentiments d’abandon, de jalousie et plus généralement de survie sentimentale qui font d’Ann Peebles une des interprètes les plus passionnées de la musique noire américaine moderne.

Si la vague disco a ressuscité « I Can’t Stand the Rain » par le biais du groupe Eruption, elle a précipité la carrière d’Ann Peebles dans l’oubli. En 1979, l’album The Handwriting On the Wall parvient à se classer dans le Top 50 du Billboard, mais il marque le début d’une période maigre et difficile.

La diva effectue cependant plusieurs retours à la scène et au disque : tout d’abord avec son mentor Willie Mitchell pour l’album Call Me en 1989 sur le petit label Waylo ; puis avec Full Time Love (1992) et Fill This World With Love (1996). Ce dernier accueille les participations de Mavis Staples et Shirley Brown.

En 2006, l’album Chase These Blues Away reprend quelques-uns des grands classiques d’Ann Peebles.

Source Deezer

1969 : Walk Away

1970 : Part Time Love

1971 : I Pity the Fool

1971 : Slipped, Tripped and Fell In Love

1972 : Breaking Up Somebody’s Home

1972 : Somebody’s On Your Case

1973 : I Can’t Stand the Rain

1973 : I’m Gonna Tear Your Playhouse Down

1974 : (You Keep Me) Hangin’ On

Publicités
Posted in: Rhythm & Soul