Les Fab Four contés par @LitePanda : Rubber Soul : La rupture

Posted on 29/06/2011

0


Rubber Soul

Sixième album des Beatles, Rubber Soul sort le 3 décembre 1965 au Royaume-Uni et marque le début d’une nouvelle ère dans la discographie des Beatles. C’est d’abord l’arrêt des tournée qui marquera l’année 1966, principalement parce que l’hystérie générale ( Principalement provoqué par les midinettes de l’époque ) des concerts font que les Beatles ne s’entendent plus jouer et se rendent compte que le public lui-même ne l’entend pas. D’autre part leur musique devient plus précise, plus technique avec Rubber Soul ( Revolver ne fera qu’accentuer ces aspect ) et cette dernière ne peut pas être jouée convenablement en concert par les quatre Beatles. C’est aussi en cela que les Beatles réalisent que les concerts ne leur permettent pas suffisamment d’avancer et qu’ils ne pourront s’épanouir pleinement qu’en studio.

Les Beatles imitant leurs fans

Rubber Soul est l’album du changement, un changement musical avec des morceaux plus audacieux et un changement d’image pour les Beatles. Cet album arrive dans un contexte particulier ou les Beatles consomment de plus en plus de drogues, notamment de la marijuana et cela se fait ressentir dans leur musique. Rubber Soul sera d’ailleurs surnommé « L’album de l’herbe. »  Fini les standards rock’n’roll, il n’y aura que des chansons inédites sur cet album et le style musical évolue en même temps. D’abord parce que les techniques musicales évoluent pour satisfaire les besoin du groupe, ensuite parce que les paroles sont plus audacieuses (sous l’influence notamment de Bob Dylan donc Lennon est fan) , plus travaillées. Les Beatles ont aussi accès à la totalité des instruments et machines des studios EMI, une plus grande palette de sons et possibilités leur est alors accessible. Rubber Soul se place également sous le signe d’un psychédélisme naissant car les Beatles découvrent aussi le LSD, cela se ressent particulièrement sur Think For Yourself et surtout If I Needed Someone. C’est la première fois dans l’histoire de la musique que le sitar sera utilisé (par George Harrison) dans un album dit « pop ». Le sitar deviendra par la suite très usité par Harrison qui apprendra plus tard à le maitriser lors du séjour des Beatles en Inde. Cette ouverture musicale profitera au monde de la musique et permettra de créer le fameux riff de Paint It Black des Rolling Stones.

Rubber Soul est donc annonceur d’une musique plus mature qui s’éloigne des clichés habituels rock’n’roll/pop pour jeune filles hystériques. Les Beatles atteignent un niveau musical beaucoup plus élevé, plus expérimental également. Parallèlement au style Bad Boy entièrement voulu par les Rolling Stones, Harrison dira ceci :  » Nous avions perdu notre étiquette de petits innocents, notre naïveté, et Rubber Soul était le premier disque où nous avions l’air de vrais fumeurs d’herbe ».
Premier d’une lignée d’excellent albums, Rubber Soul est souvent considéré comme le premier chef d’oeuvre des Beatles.


Nowhere Man est la première chanson des Beatles ne parlant pas d’amour. A propos de ce titre Lennon donna cette explication :  » J’étais assis, à essayer de composer une chanson. Et je me suis vu là, à ne rien faire, allant nulle part au milieu de nulle part.
(clip issu du film Yellow Submarine.) 


Chanson de que Lennon décrira comme un appel à l’amour et à la paix universelle. Morceau ou l’on sent l’influence croissante du LSD sur ce dernier il décrira ce morceau comme la première chanson à message des Beatles.

From Me To You : La Michelle de la chanson serait une certaine Michelle Howard dont le groupe se partageait les faveurs à Hambourg (on sait qu’ils étaient très friands de prostituées). Paul a toujours démenti cette interprétation.

Tagué: