Orchestral Manoeuvres In The Dark

Posted on 07/07/2011

1


Paul Humphreys et Andy McCluskey, qui jouent ensemble depuis leur adolescence, sont rejoints dès 1980 par Malcolm Holmes (claviers) et Dave Hugues (batterie). Avec les premiers simples, sortis cette année-là (« Electricity », « Red Frame/White Light », « Enola Gay »), et le premier album éponyme, OMD fait connaître à un large public sa techno-pop synthétique inspirée de Kraftwerk.

Avec Architecture And Morality (1981), le groupe propose une musique plus romantique. Suivent Dazzle Ships, en 1983, et Junk Culture, l’année suivante. Une propension croissante à l’emphase (notamment dans The Pacific Age, en 1986) plombe le groupe, bientôt déserté par M. Holmes et le co-fondateur Paul Humphreys.

Arrive 1991 avec le single « Sailling Of The Seven Seas qui se classe numéro 3 en Angleterre avec le nouvel d’OMD Sugar Tax. L’album fut une grande réussite surtout avec le second single « Pandora’s Box », d’autres arrivent aussi « The You Turn Away » et « Call My Name ».

En 2001, OMD publie une Peel Session qui reprend d’anciens morceaux joués dans l’émission de radio de John Peel.

En 2007, le groupe originel, que l’on a pu voir lors de l’émission Taratata décide de se reformer et de faire une tournée à travers l’Europe.

Lors d’un concert à l’Olympia de Paris le 25/05/2007, OMD interprète l’intégralité de l’album Architecture and Morality puis en seconde partie joue ses plus grands succès tels que « Electricity », « Enola Gay », « Messages », « Souvenir », « Tesla Girls », « Talking loud and clear », « Locomotion », « If you leave », « Forever live and die », « Walking On The Milky Way », « Sailing on the Seven Seas », « Pandora’s Box ».

Cette tournée donne lieu à la publication en avril 2008 d’un DVD et d’un CD intitulés Live : Architecture & Morality & More.

En octobre 2010, le duo à nouveau réuni seize ans après la dernière collaboration studio, présente History of Modern, retour aux sources electro pop comprenant un titre inédit de 1981, « Sister Marie Says », le diptyque « History of Modern I & II » et d’autres pièces dansantes ou ambient.

Source Music Story

1980 : Messages

1980 : Enola Gay

1981 : Souvenir

1981 : Joan of Arc

1982 : Maid of Orleans (The Waltz Joan of Arc)

1983 : Genetic Engineering

1984 : Locomotion

1984 : Talking Loud and Clear

1986 : (Forever) Live and Die

1991 : Sailing on the Seven Seas

1991 : Pandora’s Box (It’s a Long, Long Way)

1996 : Walking on the Milky Way

Publicités