Annie Lennox & Eurythmics

Posted on 15/08/2011

10


Liée pour toujours au groupe Eurythmics qu’elle a formé avec Dave Stewart, Annie Lennox est l’une des artistes phares de la musique électro-pop des années 80. Avec sa voix caractéristique et son style androgyne, elle a enthousiasmé les foules pendant 10 ans avant d’entamer une carrière solo plutôt réussie aux débuts des années 90, tout en poursuivant ses actions militantes dans diverses organisations internationales. En 2009, Annie Lennox est honorée du titre de Femme de l’année.

Fille unique d’un père chaudronnier et d’une mère cuisinière, Annie Lennox voit le jour en 1954, le jour de Noël. Enfant précoce, elle commence la musique dès son plus jeune âge avec l’étude du piano. Tout en participant à de petits festivals locaux où elle chante en s’accompagnant au clavier, elle débute l’apprentissage de la flûte alors qu’elle a 11 ans. Très vite, elle écoute les artistes de la Motown, tout particulièrement Marvin Gaye, ce qui ne manquera pas de l’influencer quelques années plus tard.

En 1971, à 17 ans, Annie Lennox emménage à Londres et intègre la célèbre, mais très stricte, Royal Academy of Music afin d’y étudier la musique classique. Cependant, la route qui semble se tracer pour elle ne la satisfait pas et elle quitte donc l’établissement au bout de 3 ans, quelques semaines avant de passer les examens de fin d’étude. N’abandonnant pas la musique, Annie Lennox se recentre sur ses objectifs : chanter, écrire et composer. En attendant de pouvoir vivre de son art, elle travaille dans une librairie et continue de découvrir de nouveaux artistes, Stevie Wonder et Joni Mitchell par exemple, tout en participant à des castings. Ainsi, elle chante à différentes reprises dans des clubs de Londres. L’année 1976 est un tournant dans la vie d’Annie Lennox. Elle est serveuse dans un restaurant d’Hampstead, le Pippins, et c’est là qu’elle rencontre Dave Stewart. C’est le coup de foudre réciproque (Dave Stewart la demande d’ailleurs en mariage le soir même !), et aussi le début d’une relation artistique de tout premier ordre. Avec Pete Coombes, un ami de Stewart, ils forment le groupe The Catch. Après avoir démarché le label Logo qui leur signe un contrat pour 6 albums, le premier et unique single du groupe sort en octobre 1977 : « Borderline ». C’est un flop et par la même occasion, la fin du groupe.

Coombes, Lennox et Stewart créent alors The Tourists avec Eddie Chin à la basse et Jim Tooney à la batterie. Leur premier album, produit par Connie Plank, est dans les bacs en juin 1979. Avec une musique mêlant pop et punk, le disque obtient un succès d’estime. C’est surtout leurs performances sur scène, notamment celles d’Annie Lennox, qui leur permettront de se faire connaître. Deux autres albums paraissent en 1979 et 1980 : Reality Effects et Luminous basement. Malgré cela, le départ de Pete Coombes en pleine tournée et des ennuis avec sa maison de disque entraîne la dissolution du groupe au début de l’année 81. C’est également cette année là que le couple Lennox/Stewart se sépare.

Néanmoins, ils veulent continuer leur collaboration artistique. Ils créent donc un nouveau groupe : Eurythmics. A nouveau, ils font appel à Connie Plank pour produire leur nouvel album qui sort en octobre 1981 : In the garden. Malheureusement, il ne recueille pas le succès escompté. Après quelques ennuis de santé (Annie Lennox souffre de dépression et Dave Stewart doit subir une opération au poumon) le duo se remet au travail et leur 2ème album, Sweet Dreams (are made of this), parait en janvier 1983. Le single éponyme leur permet de connaître leur premier succès international. Une tournée s’ensuit, marquée par des soucis de voix pour la chanteuse. Annie Lennox commence l’année 1984 par la rencontre de Radha Raman, un disciple de Hare Krishna. C’est un nouveau coup de foudre pour l’artiste. Ils se marient en mars de la même année, mais divorceront un an plus tard. Artistiquement, c’est l’année du tube planétaire « Sexcrime » écrit pour le film 1984 de Michael Radford. La popularité du groupe grandit à chaque nouveau single et album, Annie Lennox étant sacrée à plusieurs reprises « meilleure chanteuse » lors des Brits Awards, même si ses problèmes vocaux continuent. Toujours très concernée par les causes humanitaires, Annie Lennox est au Royal Albert Hall de Londres pour chanter, en compagnie de Chrissie Hynde, en faveur des victimes de la catastrophe du fleuve Nevada del Ruiz (Colombie), en février 1986. Les vidéos du duo, tout particulièrement les prestations d’Annie Lennox, sont remarquées par la critique et le public, ce qui ne manque pas d’attirer l’attention des producteurs de cinéma. Ainsi, en 1987, Annie Lennox participe au film pour la télévision de Robert Altman Basements, au côté de Linda Hunt et Donald Pleasence. Elle fera aussi une courte apparition dans Edward II de Derek Jarman, en 1991. Côté vie privée, c’est l’éclaircie pour Annie Lennox. En 1986, elle rencontre le réalisateur israélien Uri Fruchtman à l’occasion du tournage d’un documentaire au Japon. Ils se marient en 1988 et en décembre de la même année naît leur fils Daniel. Malheureusement, le bébé décède rapidement. Annie Lennox lui écrira la poignante chanson « Angel » dans l’album We too are one. Heureusement, le couple aura 2 filles par la suite : Lola, née en 1990 et Tali, née en 1993.

En 1990, lors de la cérémonie des Brits, Annie Lennox annonce la séparation du groupe et son retrait provisoire de la scène pour se consacrer à sa famille. C’est donc en avril 1992 que parait le premier album d’Annie Lennox avec le titre Diva : tout est dit, ou presque. Grâce aux 11 chansons d’une grande efficacité, d’inspiration pop et soul, l’Ecossaise réussit son retour. Le disque est N° 1 en Angleterre et connaît le même succès en Europe et aux Etats-Unis. Dans le même temps, elle participe au Freddy Mercury Tribute Concert et écrit la chanson « Love song for a vampire » pour le film de Francis Coppola Dracula. En mars 1995, Annie Lennox sort un nouveau disque, Medusa, en forme d’hommage, composé uniquement de reprises (Paul Simon, Bob Marley, Neil Young, Pat Buchanan, etc.) et se produit pour un seul concert à Central Park en septembre. Les routes de Dave Stewart et Annie Lennox se croisent à nouveau en 1999, à l’occasion de la remise d’un Brit Award pour leur contribution exceptionnelle à la musique britannique. Le duo se reforme donc et Peace est disponible en octobre 1999. Après une grande tournée, les 2 artistes retournent à leurs activités. Comme d’habitude, Annie Lennox participe à de nombreux concerts et actions caritatives. Elle compose également, et Bare, son 3ème album, parait en juin 2003 : avec finesse et délicatesse, elle se met à nu avec cette oeuvre de la maturité. Elle entame sa 1ère tournée en solo à travers l’Europe et l’Amérique du Nord immédiatement après sa sortie. L’année suivante, elle accompagne Sting pour 52 concerts aux Etats-Unis et au Canada lors du Sacred Loved Tour.

Enfin, en 2004, elle reçoit l’Oscar de la meilleure chanson pour le titre « Into the west » écrit et composé avec Fran Walsh et Howard Shore pour le film Le Seigneur des Anneaux – Le retour du Roi de Peter Jackson. En 2007, elle participera à un album en hommage à Joni Mitchell, aux côtés de Björk, Elvis Costello, Prince, etc. avec le titre « Ladies in the canyon ». Annie Lennox est une figure solide de la musique populaire de ces dernières années, que ce soit avec Dave Stewart ou seule. Eurythmics, en imposant un style novateur fait d’électronique et de sons plus « classiques », était un précurseur dans son domaine et Annie Lennox, par son talent et son engagement, prouve qu’elle est à la fois une artiste accomplie et une femme engagée pour la communauté.

Honorée du titre de Femme de l’année 2009 par le jury du Prix Nobel de la Paix, Annie Lennox enregistre l’année suivante A Christmas Cornucopia, album de Noël réalisé avec des choeurs d’enfants et contenant le titre inédit « Universal Child ».

Source Music Story

1977 : Borderline – The Catch

1979 : I Only Want to Be with You – The Tourists

1982 : Love Is a Stranger – Eurythmics

1983 : Sweet Dreams (Are Made of This) – Eurythmics

1983 : Who’s That Girl? – Eurythmics

1984 : Here Comes the Rain Again- Eurythmics

1984 : Sexcrime (Nineteen Eighty-Four) – Eurythmics

1985 : There Must Be an Angel (Playing with My Heart) – Eurythmics

1985 : Sisters Are Doin’ It for Themselves (w/ Aretha Franklin) – Eurythmics

1986 : Thorn in My Side- Eurythmics

1988 : Put a Little Love in Your Heart (w/ Al Green)

1992 : Why

1992 : Walking on Broken Glass

1993 : Little Bird

1993 : Love Song for a Vampire

1995 : No More « I Love You’s »