The Platters

Posted on 09/09/2011

3


The Platters est un groupe vocal de doo-wop et accessoirement de rock ‘n’ roll, d’une très grande renommée aux États-Unis dans les années 1950, et mondialement connu pour les slows Only You (And You Alone), The Great Pretender, (You’ve got) The Magic Touch, My Prayer, Smoke gets in your eyes, Twilight Time.

Formé à Los Angeles en 1952, le groupe se fixe en 1953 autour de Tony Williams, chanteur soliste, David Lynch, Herb Reed et Alex Hodge. Ils enregistrent 4 chansons pour l’étiquette Federal avant de rencontrer le gérant Buck Ram de Chicago, qui les oriente vers un son plus éloigné du rhythm & blues. Les premiers disques qu’ils publient ne rencontrent que peu d’écho même avec l’ajout de la chanteuse Zola Taylor. Une première version d’Only You s’avère même un lamentable échec.

À l’automne 1954, Alex Hodge, compositeur de quelques pièces du groupe, est arrêté pour possession de marijuana et remplacé par Paul Robi. Ram réussit ensuite à leur faire signer un contrat chez Mercury Records en même temps que les Penguins dont il s’occupe également. Lors de leur première séance d’enregistrement, personne ne veut de la chanson Only You. C’est Buck Ram qui remplace le pianiste qui est rentré chez lui. Elle devient pourtant un très gros tube de l’année 1955, se classant pendant sept semaines en tête des charts rhythm & blues, et n°5 des classements tous publics.

Le disque suivant, The Great Pretender, la surpasse pourtant, en atteignant la première place de ces deux classements. Les années 1956 à 1959 seront bercées par leurs succès : (You’ve Got) The Magic Touch, My Prayer, Twilight Time, Smoke Gets In Your Eyes (enregistrée chez Barclay à Paris) ou Harbor Lights « squattent » les premières places des hit-parades. Ils se produisent dans des stades avec leur nouveau pianiste Rupert Z. Branker, assassiné plus tard, et tournent dans le monde entier, et apparaissent fréquemment à la télévision. Parallèlement, les Platters apparaissent au cinéma dans Rock Around The Clock, La Blonde et moi, Carnival Rock, Girls Town et Europpa di Notte.

A partir de 1960, la formule commence à lasser, et ils ne rencontrent plus autant de succès. Tony Wiliams quitte le groupe la même année pour une carrière solo de 3 albums et est remplacé par Charles « Sonny » Turner. Son départ est suivi par celui de Zola Taylor, remplacée par Barbara Randolph puis Sandra Dawn et le renvoi de Paul Robi pour possession de marijuana, remplacé par Nate Nelson. Le groupe se voit offrir un contrat par Musicor et décroche quelques derniers tubes dont I love you 1000 times (1966), Sweet, sweet lovin (1967), et With This Ring (1967) grâce à Luther Dixon.

La fin des Platters sombre dans le pathétique. Dans les années 1970, les anciens membres divisés tournent chacun avec leur version du groupe. Buck Ram réenregistre leurs anciens succès en 1993 avec une nouvelle formation. Enfin, Tony Williams, Paul Robi et Buck Ram s’attaquent en justice pour les droits d’auteurs.

Côté récompenses, ils reçoivent en 1962 l’Award des meilleures ventes pour l’album Encore Of Golden Hits, et intègrent le Rock and Roll Hall of Fame en 1990.

Les chansons Only You et The Great Pretender sont aujourd’hui devenues des classiques, qui continuent de passer régulièrement à la radio, et qui ont fait l’objet de nombreuses reprises, dont une très célèbre par Freddie Mercury.

Source Wiki

1955 : Only You (And You Alone)

1955 : The Great Pretender

1956 : My Prayer

1956 : You’ll Never Never Know

1958 : Twilight Time

1958 : Smoke Gets in Your Eyes

1960 : Harbor Lights

1960 : Ebb Tide

1960 : Red Sails in the Sunset

1961 : If I Didn’t Care