Rose Laurens

Posted on 30/10/2011

2


Rose Laurens, de son vrai nom Rose Podwojny, est une chanteuse (auteur, compositrice et interprète) française d’origine polonaise, née en 1953. Elle est essentiellement connue pour sa chanson à grand succès en 1982 : Africa.

Rose Laurens n’a pas vingt ans lorsqu’elle débute en chanson au sein du groupe Sandrose, en 1972. La formation, dont Rose est la chanteuse officielle, donne dans le rock progressif français et ne lancera qu’un seul album sur le marché. Les membres vont se séparer au bout d’un an et de quelques concerts donnés à Paris. Rose, qui porte toujours son nom d’origine, décide de prendre le pseudonyme de Rose Merryl, et lance en 1976 et 1977 une poignée de 45 tours, sans succès. Elle fait alors la rencontre du compositeur et musicien Jean-Pierre Goussaud dont elle tombe amoureuse, et le couple décide de travailler ensemble. Goussaud qui, au fil de sa carrière, travaillera avec Nicole Croisille (La Garonne, Emma), Fabienne Thibeault (Chaleur humaine), Dalida (Confidences sur la fréquence) et Céline Dion (Mon rêve de toujours) notamment, devient donc le compositeur attitré de Rose Laurens (le nom qu’elle prendra alors définitivement en 1979), et presque toutes les musiques de la chanteuse seront signées par lui. Le premier succès de Rose sur une musique de Jean-Pierre est la chanson Survivre, lancée en 1979.

L’année suivante, en 1980, Rose Laurens est choisie par Robert Hossein pour interpréter sur scène comme sur disque le rôle de Fantine dans la tragédie musicale Les Misérables de Victor Hugo, dont les textes sont signés par Alain Boublil sur des musiques de Claude-Michel Schönberg. Après plus d’un an à se retrouver dans la peau de Fantine, Rose veut approfondir sa carrière solo. Jean-Pierre et elle travaillent donc ensemble à préparer le tout premier album de la chanteuse. Ce dernier, qui porte le titre de Déraisonnable, voit le jour en 1982. Le succès du premier extrait, la fameuse chanson Africa, est immédiat, et le titre se vend à plus d’un million d’exemplaires. Ce premier album contient aussi les chansons suivantes : Conversation, La différence, Le roi fou, Mon père, Déraisonnable et surtout Le cœur chagrin qui sera un bon succès radiophonique au Québec. Dès l’année suivante, en 1983, Rose enregistre un deuxième album qui se signale par les chansons Vivre, Zodiacale, T’envoles pas sans moi et surtout Mamy Yoko qui, sans égaler le record de Africa, va connaître un bon succès. En demande dans les pays anglophones, Rose grave pour eux en 1984 le microsillon Africa – Voodoo Master qui comporte quelques titres originaux en plus de versions anglophones des succès Africa et Mamy Yoko. La chanteuse poursuit à ce rythme avec les chansons Danse-moi et Cheyenne, lancées celles-là en 1985.

En 1986, Rose Laurens s’associe à de grands noms pour travailler sur son album qui paraît cette année-là. Jean-Pierre Goussaud signe toutes les musiques, mais les textes sont écrits par Francis Cabrel (Quand tu pars), par Yves Simon (J’étais au rendez-vous, Partir, Profession reporter, Night and Day), ainsi que par Sylvain Lebel (Cherche), Marc Strawzynski (Je me jette à l’eau) et Yves Duteil (Écris ta vie sur moi, chanson qui devient le titre de l’album). Rose Laurens écrit elle-même La nuit. L’album contient de nombreux succès, et il consolide la carrière de Rose tant au Québec qu’en Europe, et même aux États-Unis où l’artiste lance American love, la version anglaise de Quand tu pars. Elle profite de son succès pour se produire plusieurs soirs à l’Olympia de Paris en 1986. L’année suivante, en 1987, tout va pour le mieux pour Rose qui connaît un bon succès avec Où vont tous ceux qu’on aime ? Malheureusement, elle apprend que son compagnon Jean-Pierre Goussaud est atteint du cancer. Elle arrête tout et décide d’abandonner sa carrière afin de demeurer auprès de son conjoint.

Ce n’est que trois ans plus tard que Rose Laurens revient à son métier. Goussaud, malgré sa maladie, a en effet insisté pour composer un dernier album à la chanteuse. Lancé en 1990, l’album J’te prêterai jamais possède à nouveau la griffe de Francis Cabrel (voix dans la chanson P’tit frère) ainsi que celle de Jean-Jacques Goldman (L’absence). Sinon, les textes de toutes les autres chansons sont de Rose Laurens elle-même. Peu de temps après la parution de l’album, Jean-Pierre décède. Rose, dévastée, complète ses engagements, va au Québec pour la promotion d’une compilation qui paraît là-bas, puis disparaît de la scène pendant quatre ans. On ne la retrouve qu’une seule fois sur disque, en 1994, alors qu’elle chante en duo avec Yves Duteil (sur l’album de celui-ci intitulé Entre elles et moi) la chanson Écris ta vie sur moi. Elle revient en 1996 avec l’album Envie qui ne connaît pas le succès, et ce malgré des chansons signées Louis Chedid et/ou Jacques Cardona (Nous c’est fou, Mais où sont les anges ?…). Elle écrit elle-même, paroles et musique, la chanson Jonathan s’en va ce soir, puis se retire à nouveau pendant plusieurs années. Ce n’est qu’en 2001 qu’on la retrouve sur scène et sur disque grâce à François Valéry et sa comédie musicale L’ombre d’un géant. Depuis, elle sillonne la France pour donner des concerts, et participe à la tournée RFM Party 80 en 2007 et 2008.

Source Wiki

1979 : Survivre

1982 : Africa

1983 : Mamy Yoko

1984 : Danse-moi

1985 : Quand tu pars

1986 : La Nuit