Guy Marchand

Posted on 19/11/2011

2


Guy Marchand est un acteur, chanteur et musicien français, né le 22 mai 1937 dans le 20e arrondissement de Paris. À la fois pianiste, saxophoniste et clarinettiste, il joue du jazz, du blues et du tango.

Doté d’une belle voix de crooner, son premier succès lui vient de la chanson avec La Passionata, tube de l’été 1965. Il est notamment connu pour avoir interprété la chanson Destinée, bande originale du film Les Sous-doués en vacances et également présente dans la bande originale du film Le père Noël est une ordure. Guy Marchand ne considère cependant pas Destinée, de même qu’Avec le PMU on joue comme on aime, comme sa principale contribution au patrimoine culturel.

Sa carrière sur grand écran a été marquée par de nombreux seconds rôles, en particulier celui de l’inspecteur adjoint de Lino Ventura, dans Garde à vue de Claude Miller, qui lui vaudra le César du meilleur acteur dans un second rôle, en 1982. La même année, toujours aux côtés de Michel Serrault, on peut le voir dans Nestor Burma, détective de choc. C’est alors Michel Serrault qui interprète Nestor Burma. Clin d’œil du destin : il se glissera, près de dix ans plus tard et pour de nombreuses années, dans le costume du personnage pour la série télévisée Nestor Burma.

On peut également noter ses interprétations particulièrement réussies dans les films Coup de torchon, où Philippe Noiret tient le rôle principal, ainsi que dans L’Été en pente douce qui lui offre le rôle d’un cynique garagiste de province.

Guy Marchand aime le tango, l’équitation et le polo. Il a pratiqué la boxe, le sport automobile au volant de Simca 1000 rallye avec le Star Racing Team, ainsi que le parachutisme. En effet, au cours de son service militaire comme EOR à la BETAP de Pau, il est affecté comme sous-lieutenant — breveté parachutiste — dans un régiment d’infanterie parachutiste, (une compagnie de livraison par air) ce qui lui vaudra d’être mis en subsistance pendant quelque temps au sein du 3e régiment étranger d’infanterie (3e REI) en Algérie, comme officier de liaison.

En 2007, il publie son autobiographie Le Guignol des Buttes-Chaumont (chez Michel Lafon) et il épouse une jeune femme sibérienne du prénom d’Adelina.

En 2011, il publie son deuxième roman Le Soleil des enfants perdus (chez Ginkgo éditeur).

Source Wiki

1965 : La Passionnata

1977 : Hey crooner

1982 : Destinée