Samantha Fox

Posted on 28/11/2011

3


Fantasme sexuel pour des millions d’adolescents des années 1980, Samantha Fox est restée scotchée à l’image d’une décennie et d’un hit, « Touch Me (I Want Your Body) » (1986). Un sort un peu injuste pour une chanteuse qui ne se réduisait pas à une paire de gros seins, mais pas si triste tant le marché de la nostalgie est porteur.

C’est le 15 avril 1966 que Samantha Karen Fox pousse son premier vagissement, à Mile End, en périphérie de Londres. Elevée dans une famille de petits commerçants, elle envisage d’abord le métier d’actrice, et apparaît dès l’âge de dix ans dans une pièce filmée, diffusée par la BBC.

Mais la musique l’attire également et elle commence à chanter dans un groupe à l’âge de quatorze ans. Vite prise sous contrat par le label Lamborghini Records, la jeune fille a un joli brin de voix, mais elle c’est grâce à son physique avantageux qu’elle se fait remarquer. En janvier 1983, elle se fait photographier en petite tenue par sa mère pour participer à un concours amateur de photos de charme. Immédiatement contactée par des photographes professionnels, elle réalise une série de photos de nu qui font rapidement d’elle l’un des « mannequins » les plus appréciés de la presse populaire anglaise. Dès le mois de février 1983, âgée de seize ans, elle pose en topless dans le gracieux quotidien britannique The Sun, dont la page 3 a pour tradition de présenter des photos sexy. La jeune fille ne mesure qu’1mètre55, ce qui rend sa forte poitrine d’autant plus spectaculaire : pendant trois ans, la jolie blonde « Sam » est une présence récurrente de la presse sexy anglaise, sans jamais tomber dans le porno pur et dur et en faisant essentiellement du topless. Le grand tournant arrive en 1986, quand le label Jive Records produit son single « I Want Your Body », plus connu sous le titre « Touch Me ». L’allure provocante et vulgaire-mais-pas-trop de Samantha Fox, ainsi que ses gémissements plus ou moins suggestifs, font beaucoup pour le succès de cette énergique chanson pop, qui escalade les hit-parades dans plusieurs pays européens, ainsi qu’aux Etats-Unis. L’album Touch Me sort quelques mois plus tard, porté par les autres singles « Naughty Girls Need Love Too » et « Nothing’s Gonna Stop Me Now » et devient Disque d’Or en Grande-Bretagne, cimentant le succès de la jeune chanteuse. Le physique et le déhanché de Samantha Fox jouent autant, sinon plus, que son réel talent vocal, et la belle alimente d’autant plus les fantaisies d’une partie du public que les photos de sa période « mannequin de nu » sont légion et ressortent opportunément dans tous les journaux européens. Pour ne rien gâcher, une actrice américaine de films pornographiques des années 1970 portait (fortuitement) le nom de scène de Samantha Fox, ce qui entraîne parfois la confusion avec la chanteuse anglaise. En 1988, l’album Samantha Fox est encore un succès, bien que n’égalant pas celui de Touch Me. Une partie du public et des médias continue de s’intéresser davantage aux appas de la belle qu’à ses aptitudes musicales, certains imaginant même une « compétition » avec la chanteuse italienne Sabrina Salerno, qui n’a que son tour de poitrine comme point commun avec Samantha Fox.

A la toute fin des années 1980, Samantha Fox fait un break, pour revenir en 1991 avec l’album Just One Night, qui s’avère un demi-échec commercial. La chanteuse anglaise disparaît ensuite des hit-parades : tout juste la retrouve-t-on en 1995 dans The Sun quand, nullement embarrassée par sa carrière de « mannequin », elle pose nue pour une série de photos à l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de la « page 3 » du quotidien. En 1998, Samantha Fox tente d’opérer un come-back avec l’album 21st Century Fox, mais les modes ont changé et les ventes du disque n’ont rien de spectaculaire. Entre temps, l’ex-pin-up s’est distinguée en devenant « born-again Christian » et en se produisant essentiellement dans des festivals de musique chrétienne. Ce qui ne l’empêche pas en 2003 de revendiquer sa bisexualité, en rendant publique sa liaison avec sa manager Myra Stratton. Le passage des décennies entraînant, par rotation, la nostalgie, les années 2000 amènent un revival des années 1980. Invitée dans de nombreuses émissions de télévision en Europe, Samantha Fox, épargnée par les ans, interprète de très bonne grâce ses anciens succès, dont un remix de «Touch Me » en 2004, et revient avec humour sur sa carrière passée. A défaut de bouleverser encore les hit-parades, Samantha Fox a trouvé un créneau, comme témoin souriant et enjoué d’une époque du show-biz.

Source Music Story

1983 : Rockin’ With My Radio

1986 : Touch Me (I Want Your Body)

1986 : Do Ya Do Ya (Wanna Please Me)

1987 : Nothing’s Gonna Stop Me Now

1987 : I Surrender (To The Spirit Of The Night)

1988 : Naughty Girls (Need Love Too)

1989 : I Only Wanna Be With You

Publicités