Jakie Quartz

Posted on 01/01/2012

0


Blonde ébouriffée, grande gueule affectueuse, Jakie Quartz est l’un des symboles de la musique pop française des années 1980. Si son côté « étoile filante » et le caractère daté de certains de ses titres peuvent attirer la raillerie, le parcours de cette chanteuse attachante mérite sans doute mieux que la seule attention des amateurs de bides musicaux.

Si le pseudonyme électrique de Jakie Quartz résume à lui seul le caractère de l’esthétique des années 1980, c’est sous le nom plus prosaïque de Jacqueline Cuchet que la chanteuse voit le jour, le 31 juillet 1955. Cette Bretonne, fan de la scène musicale rennaise, arrête assez tôt sa scolarité après avoir été renvoyée du lycée. Elle prend des cours de chant, de danse et de théâtre en vue d’intégrer le monde du spectacle. Au tournant des années 1970-80, la mode disco finissante se mêle à des relents de punk, alors que se prépare ce que l’on n’appelle pas encore la new wave : si le premier 45-tours de Jakie, « Histoire éphémère / Astroliner » (1981), passe inaperçu, il ne casse pas pour autant l’élan de la jeune chanteuse, qui participe à la comédie musicale Revue et Corrigée (1982), avec Annie Girardot, Catherine Lara et Guesch Patti. Annie Girardot la prend en affection et obtient de la faire chanter en direct lors de l’émission de télévision Le Grand échiquier de Jacques Chancel. Le compositeur Gérard Anfosso la remarque et décide de collaborer avec elle. La rencontre avec l’agent artistique Bertrand Lepage va permettre à la carrière de Jakie de décoller : en 1983, la chanson « Mise au point », extraite de l’album homonyme, est un carton, le style mi-chanté mi-parlé (qui vaut à Jakie Quartz de se faire qualifier d’ancêtre du rap en France) et le look de l’artiste convenant idéalement à l’époque. Jakie Quartz fait le tour du monde, gagnant même un prix d’interprétation à Tokyo. En 1984 sort Alerte à la Blonde ! , second album au ton plus rock, dont Jakie a composé l’essentiel des textes.

Mais le succès discographique de la chanteuse s’accompagne de problèmes intimes, les relations professionnelles de Jakie Quartz s’accompagnant de relations personnelles parfois difficiles à gérer. Si les ventes continuent de suivre – le single « Vivre ailleurs », rajouté au dernier moment sur l’album Jour et Nuit, se révèle un très grand succès de la décennie 80 – Jakie Quartz déprime et rompt avec son manager Bertrand Lepage. En 1989, le single « Non mais qu’est ce que tu crois ! » est refusé par bon nombre de stations de radios du fait de paroles jugées trop crues. Après un cinquième album studio en 1991, Jakie Quartz se fait plus discrète, pour ne revenir qu’en 1995 avec la semi-compilation Présent Passé, comprenant des remixes de ses anciens succès et quelques titres inédits. Mais le temps passe cruellement et les idoles d’hier ont tendance à se voir jetées avec l’eau du bain : la chanteuse ne parvient hélas guère à retrouver sa gloire d’antan, malgré un nouvel album de remixes, Re-Mise au Point (2003), et une participation à l’émission Retour Gagnant (concours de chant destiné à offrir à d’anciennes vedettes une possibilité de come-back), où elle se voit devancée par Jean-Luc Lahaye, autre gloire des années 1980. Misant avant tout sur la scène pour effectuer un vrai « retour gagnant », Jakie Quartz n’a peut-être pas fini de se faire entendre, mais elle rame encore à contre-flots.

Source Music Story

1981 : Histoire éphémère

1983 : Mise au point

1984 : Histoire sans paroles

1984 : Mal de vivre

1985 : Jeu dangereux

1986 : Vivre ailleurs

1987 : À la vie à l’amour

1987 : Émotion

1989 : Non mais qu’est-ce que tu crois ?