Spandau Ballet

Posted on 04/01/2012

4


D’abord groupe obscur issu de la vague punk, Spandau Ballet prend avec élégance le virage de la mode néo-romantique et impose alors sa pop synthétique. Les tubes se succèdent en rangs serrés, de « To Cut a Long Story Short » en 1980 à  « True » et « Gold » en 1983, pour une carrière intense et de courte durée. Le groupe se sépare en 1990, laissant avec True (1983) l’un des albums emblématiques de la période. Resté populaire en Angleterre, Spandau Ballet se reforme en 2009 et remplit sans coup férir l’O2 Arena à Londres.

Gary Kemp (guitare, chant) et Steve Norman (guitare, saxophone, percussions) forment en 1976 l’obscur groupe The Cut en pleine effervecence pré-punk. Après maints tâtonnements la formation définitive comprend Martin Kemp (basse), Tony Hadley (chant),  et John Keeble (batterie), le nom devient Spandau Ballet en 1979.

Spandau Ballet se raccroche alors au mouvement néo-romantique naissant. Finie l’outrance punk et la froideur cold wave, bonjour au retour de rythmes dansants et d’accoutrements clinquants. S’engouffrant à la suite de Visage, Spandau Ballet réussi le tube parfait avec « To Cut a Long Story Short » n° 5 anglais en 1980. L’album Journey to Glory atteint également la cinquième place des ventes l’année suivante.

Si Diamond en 1982 n’est que no 15, malgré le tube « Chant No.1 (I Don’t Need This Pressure On) » brillant no 3, Spandau Ballet se rattrape avec éclat en 1983. « True » et « Gold » sont respectivement no 1 et no 2 des ventes, tandis que l’album True est no 1. C’est un véritable carton plein pour Spandau Ballet, alors l’égal de Duran Duran et autres groupes de synth pop.

Parade, classé no 2 en 1984, n’a aucun mal a perpétuer le succès bien que la vague néo-romantique comence à faire sérieusement sourire. Through the Barricades en 1986 marque un net recul en se classant no 7, surtout le succès de Spandau Ballet est resté très anglo-anglais traversant avec peine la Manche et avec difficulté l’Atlantique.

Hear Like a Sky est un pauvre chant du cygne en 1989 et le groupe se sépare dans la foulée. Jamais oublié, magnifié avec le temps et la nostalgie, Spandau Ballet se reforme en 2009 pour une tournée. Tous les tickets de leur concert à l’O2 Arena de Londres s’arrachent en vingt minutes et la date est triplée, des dates en province sont également rajoutées.

Source Music Story

1980 : To cut a long story short

1981 : Musclebound

1981 : Chant no.1 (I don’t need this pressure on)

1982 : Instinction

1982 : Lifeline

1983 : True

1984 : I’ll fly for you

1986 : Through the barricades