Julie Pietri

Posted on 23/01/2012

4


Avec ses tubes, « Magdalena » (1980), « Eve lève-toi » (1987) et « Salammbô » (1989), Julie Pietri a traversé les décennies avant de connaître un regain de popularité dans les années 2000 alors que la nostalgie des années 1980 bat son plein. La chanteuse, qui reste l’une des icônes de cette génération, sort son sixième album Autour de Minuit consacré à la pop et au jazz en 2008.

Julie Pietri est née le 1er mai 1957 à Alger. Sa famille de nationalité française arrive dans l’Hexagone en 1962, après l’indépendance acquise par l’Algérie ; elle fait alors partie de la communauté dite « Pieds-noirs » et s’installe à Saint Germain-en-Laye. Alors qu’elle a 14 ans, la jeune Julie chante au sein du groupe Transit des chansons de Véronique Sanson, Joe Cocker ou encore Janis Joplin. En 1975, le groupe enregistre un unique 45 tours, « On s’est laissés faire ».

Une fois ses études d’orthophoniste achevées, Julie Pietri fait ses débuts dans le costume de la Gitane de La Bande à Basile, groupe musical festif inspiré de la Commedia dell’arte. C’est ainsi qu’elle se fait repérer et qu’on lui propose la chanson « Magdalena » qui remporte un franc succès sous la forme d’un 45 tours en 1980. La chanteuse enregistre alors son premier album, intitulé Julie. Les compositeurs Jean Schultheis, Claude Puterflam et le parolier Jean-Marie Moreau y participent. En 1981, l’Olympia lui ouvre ses portes. La jeune chanteuse s’y produit au côté de Sacha Distel qui l’invite d’ailleurs à chanter deux titres avec lui lors de son spectacle. En 1982, le succès la saisit une nouvelle fois avec le titre « Je veux croire » aux influences post-disco. Julie Pietri décide alors de prendre la plume et adapte en français la chanson du groupe anglais The Kinks, « I Go to Sleep » (repris peu avant avec succès par The Pretenders) qui devient alors « Et c’est comme si ». Le titre connaît un franc succès. En 1983, elle chante en duo avec Herbert Léonard le titre original « Amoureux fous », signé par Vline Buggy et Julien Lepers. Suivent d’autres tubes : « Dernier appel », « Tora, Tora, Tora » (adaptation du hit de Tony Basil) et « A force de toi » (de Jim Diamond, ex-Ph.D). Tous ces titres se retrouvent dans le deuxième album de la chanteuse, A Force de Toi, publié en 1985. A la même époque, Julie Pietri crée sa ligne de maquillage.

C’est en 1986 que Julie Pietri révèle son véritable nom. Le succès est toujours au rendez-vous avec ce qui deviendra son plus gros tube, « Eve lève-toi » (printemps 1987) qui se place à la 1ère place du Top 50 plusieurs semaines de rang et reste plusieurs mois dans les playlists des radios. Médiatisée, le succès de Julie Pietri s’exporte ; la chanteuse rousse décide donc d’enregistrer une version anglaise, « Listen to Your Heart ». Son troisième album, Le Premier Jour, prolonge les festivités. Principalement composé par Vincent-Marie Bouvot, il comporte d’autres tubes comme « Nouvelle vie » et « Immortelle ». Julie Pietri remonte sur la scène de l’Olympia en décembre 1987, mais cette fois-ci en tant qu’artiste principale, et continue sa tournée à travers la France. Au printemps 1989, parée d’un nouveau look (cheveux rouges), Julie Pietri revient avec son quatrième album La Légende des Madones dont le premier extrait, « Salammbô », s’inspire du personnage du roman de Gustave Flaubert. Cette fois, la majeure partie des paroles est signée par la chanteuse. En juillet de la même année, elle est marraine du bicentenaire de la Révolution Française et chante accompagnée par un orchestre classique. En 1992, la chanteuse devient la maman d’une petite Manon dont elle veut s’occuper pleinement. Elle laisse de côté sa carrière de chanteuse. Julie Pietri revient au premier plan avec l’album Féminin Singulière (1995), une semi-compilation constituée de cinq nouveaux titres, dont le single « Devinez-moi », et huit de ses tubes dans des versions revisitées : « Magdalena» est emmené par un rythme salsa, « Nouvelle vie » devient une ballade, « Parti pris » et « J’trouve plus la sortie » sont remis au goût du jour dans des arrangements plus modernes. La chanteuse monte sur scène pour une série de concerts acoustiques (au Petit Journal de Montparnasse et à l’Opus Café). France 2 lui propose d’interpréter la ballade « Canto di Sorenza », avec les Chœurs Polyphoniques Corses, qui devient le générique d’un téléfilm, Dans un grand vent de fleurs.

En juin 2000, Julie Pietri revient avec une version dance de son fameux tube « Eve lève-toi », spécialement créée pour la compilation Euro Pride 2000. En février 2001, elle se produit au Théâtre de Boulogne Billancourt puis part reconquérir le public de province. On la revoit alors dans diverses émissions télévisées et en 2002, elle est consacrée « Egérie des années 1980 ».

En 2003, grâce à sa victoire à l’émission Retour gagnant, la chanteuse se produit à l’Olympia pour le Festival de la Rose d’or. Elle propose en octobre son nouvel album, Lumières, qui regroupe ses grands succès dans leur version originale, des reprises (« Lettre à France » de Michel Polnareff, « Si j’étais un homme » de Diane Tell…) et des nouveaux morceaux. Il se vend à 50 000 exemplaires. En 2004, son single « Si on parlait de ma vie » se classe 43ème au Top 100. Julie Pietri, que le public n’a guère oublié, remonte sur les planches de l’Olympia et participe à l’édition suivante du Festival de la Rose d’or. Courant 2007, Julie Pietri à l’Olympia – enregistré vingt ans plus tôt – se placent dans les rayons CD et DVD. La même année, l’icône eighties entre au studio Oméga de Suresnes pour enregistrer son septième album, Autour de Minuit. Entourée d’une nouvelle équipe, la chanteuse y reprend des chansons de variété (« Les Mots bleus » de Jean-Michel Jarre et Christophe, « Evidemment » de France Gall, et « La Belle vie » de Sacha Distel) avec des ambiances plus douces. Elle monte sur la scène de la Bastille et au Bataclan pour présenter son nouveau tour de chant jazzy. A la fin de chaque concert, une édition collector de ce nouvel album est proposée. En 2008, alors que cet album est disponible sur les sites de téléchargement (avant son édition CD en mai), Julie Pietri se lance dans la comédie avec quelques apparitions dans le feuilleton Pas de secrets entre nous diffusé sur M6.

Source Music Story

1979 : Maria Magdalena

1982 : Je veux croire

1982 : Et c’est comme si

1983 : Amoureux fous (w/ Herbert Léonard)

1984 : Tora tora tora

1986 : Ève lève-toi

1986 : Listen to your heart (version anglaise d’Ève lève-toi)

1987 : Nouvelle vie

1988 : Immortelle

1989 : Salammbô