Miyavi

Posted on 09/02/2012

0


Star du fameux style Visual Key dans son pays, Miyavi s’est fait d’abord connaître au sein de Dué Le Quartz. Il entame sa carrière solo en 2002, après la dissolution du groupe, et sort Gagaku sans tarder. Son succès japonais réalisé d’entrée, Miyavi part à la conquète des Etats-Unis en 2005 avec l’album Miyavizm. En 2006, Miyavi modifie son style avec deux albums plus pop et acoustiques, MYV Pops et Miyaviuta-Dokusou. This Iz the Japanese Kabuki Rock en 2008, est suivi par la plus grande tournée internationale jamais effectuée par un artiste de Visual Kay. Avec What’s My Name? en 2010 c’est la vieille Europe que Miyavi entend convertir à son audacieux mélange de rock, blues et rap.

Né Takamasa Ishihara le 14 septembre 1981 à Osaka (Kansai), Miyavi rejoint le groupe Dué Le Quartz en tant que guitariste en 1999. Dué Le Quartz officie dans le style Visual Key, très populaire au Japon et qui mélange audacieusement traditions locales, rock à tendance glam et importance donnée au look et à la prestation scénique. A la séparation de Dué Le quartz en 2002, Miyavi est armé pour entreprendre une carrière solo.

L’album Gagaku comble ses attentes au Japon, Miyavi mêlant alors rock, blues et rap sur fond de Visual Key. Si Galyuu en 2003 ne marque pas les esprits, Miyavi fait la même année ses débuts d’acteur. Le film Oresama raconte son histoire et est consacré à sa gloire. L’image est d’ailleurs prépondérante dans la carrière de Miyavi, qui ponctue chacune de ses tournées de sorties DVD, où les concerts côtoient des parties documentaires.

Star au Japon, Miyavi s’envole en 2005 pour les Etats-Unis. L’album Miyavizm et les shows qu’il donne, lui permettent de se faire remarquer sur le difficile marché américain. Curieusement, Miyavi décide alors de modifier son style et sort en 2006 deux albums à la tonalité plus pop et acoustique. MYV Pops et Miyaviuta-Dokusou abordent des thèmes plus personnels et mettent en avant une facette moins extravertie de la personnalité de Miyavi. En 2007, il participe au super-groupe de Visual Key S.K.I.N., qui se produit au festival JRock Revolution à Los Angeles (Californie).

Miyavi étend son public avec un retour aux sources pour This Iz the Japanese Kabuki Rock en 2008. L’album est suivi par la plus importante tournée internationale jamais effectuée par une pop star japonaise. Miyavi visite pas moins de quatorze pays, accédant par là-même au statut de star internationale. What’s My Name ? sort en novembre 2010, et poursuit clairement un double but. Continuer d’imposer son style et son nom et être enfin plus reconnu dans la frileuse vieille Europe.

Source Music Story

2002 : Shindemo Boogie-Woogie

2002 : Pop is Dead

2003 : Jibun Kakumei

2003 : Coo quack cluck

2004 : Ashita, genki ni, naare

2004 : Rock no Gyakushuu

2006 : Señor, Señora, Señorita

2006 : Dear my friend

2006 : Kimi ni Negai wo

2007 : Neo Vizualizm

2010 : Torture

2011 : What’s My Name ?

2011 : Strong (Miyavi vs. Kreva)

Tagué: ,
Posted in: Focus J-Music