Les Innocents

Posted on 14/02/2012

1


Sortis des braises du rock alternatif, Les Innocents ont marqué la seconde moitié des années 80 avec une pop joyeuse et léchée. Ils ont trusté quatre Victoires de la Musique en catégorie Groupe de l’Année en 1993, 1994, 1996 et 1997. Leur belle histoire s’achève brutalement en 2000 pour des désaccords musicaux entre les membres du groupe, et une baisse d’affection du public. Le chanteur Jipé Nataf entame alors une carrière solo et compose pour d’autres artistes.

Les braises du rock alternatif français rougeoient encore du côté de Lille, quand Les Innocents se forment en 1982. Plus attirés par une pop anglaise travaillée que par le rock gaulois festif, Les Innocents montent à Paris et signent chez Virgin.

En 1987 le simple « Jodie », leur permet une première incursion dans le Top 50 (No 34). L’explosion à lieu en 1992 avec Fous à Lier, album dégageant une bonne humeur contagieuse, le simple « L’autre Finistère » devient leur principal succès (No 10 au Top).

Le groupe tourne alors dans des salles combles, s’étourdit de plateaux télés et de portraits avantageux. Ils écrasent la concurrence avec quatre Victoires de la Musique en catégorie Groupe de l’Année, 1993, 1994, 1996 et 1997 et la fine fleur pop de Post-Partum en 1995.

Cette période intense s’achève brutalement en 1999, l’album Les Innocents marque une baisse d’inspiration, leur public se dirige désormais vers le son plus rêche de Louise Attaque et consorts. Le groupe se sépare en 2000 pour se consacrer à des projets individuels. Jipé et Jean-Chri travaillent régulièrement avec Jil Caplan.

Source Music Story

1987 : Jodie

1990 : Miss Monde pleure

1991 : Mon dernier soldat

1992 : L’autre Finistère

1993 : Un homme extraordinaire

1993 : Fous à lier

1993 : Je vais à Bang Bang

1995 : Un monde parfait

1996 : Colore

1996 : Des jours adverses

1996 : Dentelle

1997 : Raide raide raide

1999 : Le cygne

2000 : Danny Wilde

2000 : Une vie moins ordinaire