Paula Abdul

Posted on 26/02/2012

0


Sensation pop de la fin des années 1980 grâce au hit « Cold Hearted », Paula Abdul a franchi la barrière entre les univers du chant et de la danse, devenant à sa manière l’une des artistes-symboles de la décennie. Après quelques années de pénible passage à vide, c’est la télévision qui a fait de cette ex-star des eighties une vedette du début du nouveau millénaire.

C’est le 19 juin 1962 que la future danseuse Paula Abdul commence à gigoter : née à San Fernando Valley, banlieue de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), d’un père juif d’origine syrienne, Paula Julie Abdul hérite le goût de la musique de sa mère pianiste. Grande fan du film Chantons sous la pluie, elle se montre douée pour la danse dès son enfance ; au lycée, elle gagne une bourse d’études pour perfectionner ses compétences de danseuse. Entrée à l’université, elle devient pom-pom girl de l’équipe de basket des Los Angeles Lakers. La jeune fille ne s’arrête pas là et devient rapidement chorégraphe de l’équipe des pom-pom girls ; elle décide bientôt d’arrêter ses études pour tenter une carrière professionnelle de chorégraphe.

Paula Abdul fait doucement son trou dans le milieu musical dans les années 1980 : responsable de la chorégraphie des numéros dansés dans un certain nombre de vidéo-clips, elle travaille notamment pour Janet Jackson en 1986. Le cinéma lui ouvre également ses portes. Mais la danse et la chorégraphie ne suffisent plus à Paula qui, inspirée par la fréquentation des chanteurs, décide de donner elle aussi de la voix : bien que n’ayant pas de véritable formation de chanteuse, elle réalise une maquette qui est acceptée par Virgin.

En 1988 sort l’album Forever Your Girl : les ventes démarrent doucement, mais augmentent au fil des mois, jusqu’à atteindre la première place du hit-parade… plus d’un an après la sortie du disque. Les quatre singles extraits de l’album (« Straight Up », « Forever Your Girl », « Cold Hearted » et « Opposite Attracts »), atteignent tous la première place des ventes à un moment ou à un autre, la dernière chanson venant même relancer l’album à la première place des ventes en 1990. « Opposite Attracts » remporte en effet un joli succès avec son vidéo-clip, qui voit Paula Abdul chanter en duo avec un chat de dessin animé baptisé MC Skat Kat (doublé par les rappeurs du duo The Wild Pair).

Avec 17 millions d’albums vendus dans le monde, Paula Abdul est la nouvelle superstar de la pop,  son physique plutôt avantageux lui valant l’affection d’une bonne partie des jeunes spectateurs. En 1991, la chanteuse sort son deuxième album, Spellbound qui, sans égaler les scores stratosphériques du précédent, se vend fort bien ; la tournée de promotion ne remporte cependant pas totalement le succès escompté, signe que le vent tourne peut-être déjà.

Paula Abdul connaît ensuite des problèmes personnels qui ralentissent sa carrière : son mariage avec l’acteur Emilio Estevez se terminant par un divorce, elle traverse une période de boulimie et doit de surcroît faire face au procès d’une choriste qui prétend être la véritable interprète de plusieurs titres de Forever Your Girl. Elle revient en 1995 avec l’album Head Over Heels, qui ne se vend qu’à 3 millions d’exemplaires dans le monde, un score enviable pour beaucoup d’artistes mais ridicule en comparaison des scores des précédents opus.

Paula Abdul met sa carrière de chanteuse sous le boisseau et se consacre à nouveau à son travail de chorégraphe, pour lequel elle demeure très demandée ; elle réalise également une vidéo de remise en forme. Un projet d’album passe à la trappe, et la chanson « Spinning Around », écrite par Paula Abdul pour porter son come-back, est finalement interprétée par une autre vedette des années 1980, Kylie Minogue… qui en profite pour relancer sa propre carrière.

Alors que Paula semble désormais bien loin des projecteurs, elle reçoit en 2002 la proposition qui va lui permettre de revenir sur le devant de la scène : l’ex-star de la pop devient jurée pour l’émission de télé-crochet American Idol (version américaine de l’émission anglaise Pop Idol, dont la version française est Nouvelle Star). Grâce à ce concours de chant télévisé, Paula Abdul, qui tient le rôle du juré « gentil », se voit redécouverte par une nouvelle génération de spectateurs. La chanteuse-jurée reprend du service dans l’émission entre 2003 et 2008, devenant une personnalité très familière de la télévision américaine ; elle se paie même en 2006 le luxe d’un mini-scandale quand un candidat évincé prétend avoir eu une liaison avec elle, ce qui lui aurait permis d’être chouchouté (allégations que l’intéressé se révèlera finalement incapable de prouver).

De chanteuse has-been à vedette de télé-crochet musical : il y a des parcours moins glorieux, Paula Abdul ayant de plus franchi ce pas avec humour et dignité.

C’est finalement en 2008 que la jurée revient à ses premières amours de chanteuse, en préparant un nouvel album, annoncé pour l’été.

Source Music Story

1988 : Knocked Out

1989 : (It’s Just) The Way That You Love Me

1989 : Straight Up

1989 : Forever Your Girl

1989 : Cold Hearted

1991 : Rush Rush

1991 : Promise of a New Day

1992 : Blowing Kisses in the Wind