Modern Talking

Posted on 25/03/2012

3


Principalement connu en tant que duo, Modern Talking bat des records de ventes en Allemagne et est l’auteur de plusieurs tubes imparables comme « You’re My Heart, You’re My Soul». Modern Talkin réussit même l’exploit assez inédit de donner à ce titre emblématique la possibilité de figurer deux fois en haut des charts européens, en 1984 et en 1998. « You’re My Heart, You’re My Soul» n’est pas loin de là le seul tube dance pop de Modern Talking, ils sont tous régulièrement regroupés sur les compilations consacrées au groupe comme 25 Years of Disco Pop en 2010.

Thomas Anders (chant) et Dieter Bohlen (guitare, chant) forment Modern Talking en 1984 en Allemagne. Le duo est d’abord inspiré par la new wave option sytnh pop, à laquelle il ajoute une once de disco et une louche de pop. Le son de Modern Talking est parfois qualifié d’europop, en référence à l’eurodance dont il est une variante pop.

Le groupe débute par un tube énorme, « You’re My Heart, You’re My Soul » qui déferle sur l’Europe à l’automne 1984. Le titre est numéro un en Allemagne, Autriche, Belgique, et Suisse, ainsi que numéro trois en France. Modern Talking récidive avec les tout autant tubesques « You Can Win If You Want », « Cheri, Cheri Lady », et « Brother Louie » en 1985 et 1986. Les albums The First Album (1985), Let’s Talk About Love (1985), Ready for Romance (1986), et In the Middle of Nowhere (1986) sont autant de succès en Allemagne et en Europe du nord.

Modern Talking se sépare mi 1987, pour revenir en 1998 avec l’ajout du rappeur Eric Singleton et un son entièrement rénové. Mais comme c’est dans les vieux tubes que l’on fait les gros hits, Modern Talking ne s’ennuie pas à tenter d’imposer de nouveaux titres. C’est une version modernisée façon dance de « You’re My Heart, You’re My Soul » qui s’y colle. Le plus extraordinaire est que le titre remporte un succès comparable à la première version, Modern Talking colonisant en plus largement les anciens pays communistes de l’est de l’Europe, livrés entre temps au bonheur du capitalisme.

Le phénix Modern Talking embraye ensuite sur une carrière ponctuée de nouveaux tubes, certes moins larges mais qui font de Modern Talking le groupe ayant vendu le plus de disques en Allemagne. Redevenu un duo, Modern Talking interrompt de nouveau sa carrière en 2003.

Source Music Story

1984 : You’re my heart, you’re my soul

1984 : Lucky guy

1985 : You can win if you want

1985 : Cheri Cheri Lady

1986 : Brother Louie

1986 : Atlantis is calling (SOS for love)

1986 : Geronimo’s Cadillac

1986 : Give me peace on earth

1986 : Lonely Tears in Chinatown

1987 : Jet Airliner

1987 : In 100 years