Bryan Adams

Posted on 28/03/2012

2


Avec un rock simple et des ballades sucrées, Bryan Adams est devenu une référence. Il a vendu plus de 50 millions de disques à travers le monde, et ses nombreuses tournées ont toujours séduit ses nombreux fans.

Après avoir vécu une enfance nomade (sa famille s’installe tour à tour en Angleterre, en Israël et au Portugal), Bryan Adams commence à jouer dans les clubs de Vancouver dès l’âge de seize ans, puis devient très vite le compositeur attitré de grands noms du rock (Loverboy, Bob Welch, Kiss et, plus tard, Bonnie Tyler).

Si ses premiers pas en solo (album homonyme en 1981, puis en 1982 avec You Want It, You Got It) et les tournées qui suivent (en première partie des Kinks, de Foreigner, puis de Journey) ne lui rapportent qu’un succès d’estime, Cuts Like A Knife (coproduit en 1983 par Bob Clearmountain) l’impose soudain comme le champion d’un rock FM viril et musclé et inaugure une longue histoire d’amour entre ce rocker canadien et les hit-parades.

Reckless, fin 1984, se vend à plus de 2 millions d’exemplaires aux États-Unis. Into The Fire, en mai 1987, obtient le même succès. Les plus grandes stars mondiales s’arrachent ce chanteur-compositeur à la voix éraillée, invariablement cramponné à sa guitare (on le retrouve en duo avec Tina Turner sur « It’s Only Love »). Les organisateurs de grands événements musicaux en font un invité incontournable (Bryan Adams participe au Live Aid en juillet 1985 à Philadelphie, au concert Nelson Mandela de Wembley en 1988, puis au spectacle de Pink Floyd devant le mur de Berlin en 1990).

Son travail sur la Bande Originale du Film de Kevin Costner Robin des Bois, en 1991, amorce alors (parallèlement à la sortie d’albums à succès) une longue et fructueuse collaboration avec le cinéma : duo avec Rod Stewart pour les Trois Mousquetaires en 1994 et tube mondial, l’année suivante, grâce à la musique de Don Juan DeMarco.

Extrait de l’album 18 ‘Til I Die, ce hit, « Have You Ever Loved A Woman » n’est pas la seule poule aux oeufs d’or du disque, car le relevé « We’re Gonna Win » est aussi à ranger dans les francs succès du parcours du Canadien. En 1998, Bryan Adam publie On A Day Like Today.

En 1999 il rassemble ses nombreux tubes dans l’inévitable Best Of intitulé The Best Of Me. La sortie de Room Service en 2004 marque un déclin de sa popularité, alors que l’album est meilleur que certains de ses prédécesseurs, plus proche en tous cas de l’univers rock de Bryan Adams. L’artiste continue cependant sur la même voie en 2008 avec 11, il ne change pas une formule qui ne gagne plus. Mais il reste droit dans ses bottes de créateur, cette sincérité mérite le respect.

Source Music Story

1983 : This Time

1983 : Straight From The Heart

1983 : Cuts Like a Knife

1984 : Run To You

1985 : Somebody

1985 : Heaven

1985 : Summer of ’69

1985 : It’s Only Love (w/ Tina Turner)

1985 : One Night Love Affair

1987 : Heat Of The Night

1987 : Hearts On Fire

1991 : (Everything I Do) I Do It For You

1991 : Can’t Stop This Thing We Started

1991 : There Will Never Be Another Tonight

1992 : Thought I’d Died And Gone To Heaven

1992 : Do I Have To Say The Words

1993 : Please Forgive Me

1993 : All For Love (w/ Rod Stewart & Sting)

1995 : Have You Ever Really Loved A Woman (w/ Paco de Lucía)

1996 : The Only Things That Looks Good On Me Is You

1996 : Let’s Make A Night To Remember

1998 : On A Day Like Today

1998 : When You’re Gone (w/ Melanie C)

1999 : Cloud Number Nine