Gloria Estefan

Posted on 15/04/2012

0


Star des années 1980-90, la chanteuse cubaine de Miami fait figure de précurseur de la vague de la musique latino mondialisée. Si les temps de la gloire mondiale se sont aujourd’hui éloignés, Gloria Estefan n’en a pas moins continué une carrière dont la longévité prouve que toutes les idoles des jeunes ne sont pas jetables.

Gloria María Milagrosa Fajardo García, future Gloria Estefan, naît le 1er septembre 1957 à La Havane (Cuba), d’un père militaire. Son séjour sur sa terre natale est cependant bref : la révolution castriste entraîne rapidement l’exil de la famille García, d’autant que le père de Gloria a assumé la tâche, moyennement bien vue par le nouveau pouvoir, de garde du corps de l’épouse de l’ancien chef d’état Fulgencio Batista.

Gloria et sa mère quittent Cuba pour la Floride dès le début de 1959 ; son père, détenu quelques mois, les rejoint ensuite. Gloria grandit à Miami et étudie dans des écoles catholiques, avant de décrocher un diplôme en psychologie. Mais sa vie professionnelle va démarrer à des années-lumière de sa formation initiale : en 1975, la jeune femme rencontre le musicien Emilio Estefan Jr., leader du groupe Miami Latin Boys. Accordéoniste et producteur du groupe, Emilio décèle du talent pour le chant chez Gloria, qui devient bientôt sa compagne. Il finit par la convaincre de rejoindre les Miami Latin Boys qui, de par l’adjonction d’un membre féminin, changent leur nom en Miami Sound Machine.

Le groupe tourne quelques années sans faire de vague au sein de la scène latino : le vrai succès arrive en 1984, quand Miami Sound Machine est pris sous contrat chez Columbia et se décide à passer à la chanson en langue anglaise. L’album Eyes of Innocence est le huitième album du groupe, mais le premier à toucher le public anglo-saxon, avec les deux tubes « Dr. Beat » et « I Need Your Love ». Vêtue de superbes ensemble mauves brillants comme le dictent les impératifs de la mode de l’époque, Gloria Estefan s’affirme comme une chanteuse capable de passer de rythmes pop nerveux à des ballades langoureuses.

Mais c’est avec l’album suivant, « Primitive Love », que Miami Sound Machine explose véritablement, grâce notamment au tube mondial « Conga ». La renommée de Gloria Estefan est désormais suffisante pour que le groupe soit rebaptisé en 1987 Gloria Estefan & Miami Sound Machine. Deux ans plus tard, c’est la coupe franche quand Gloria Estefan et son mari et producteur se séparent du reste des musiciens : si l’entité Miami Sound Machine (dont les effectifs changent régulièrement) continue d’exister en tant qu’accompagnement de la chanteuse, c’est désormais Gloria Estefan seule qui tient le haut de l’affiche.

En 1989, le single « Anything for You », extrait de l’album de 1987 Let It Loose, est un gros succès en Grande-Bretagne, permettant à la chanteuse d’enraciner son succès en Europe. Le tournant des années 1980-90 est la période de tous les succès pour Gloria Estefan, dont l’album Cuts Both Ways est un succès international, s’écoulant à plus de dix millions d’exemplaires dans le monde. Mais, comme le veut le dicton à deux centimes, la roue n’attend pas pour tourner : en pleine promotion de l’album, la chanteuse est victime d’un grave accident de la route, qui la laisse blessée à la colonne vertébrale. Echappant de très peu à l’hémiplégie, Gloria Estefan revient l’année suivante avec l’album Into the Light.

La chanteuse poursuit ensuite sa carrière avec un grand professionnalisme, comprenant en avance sur beaucoup de monde le potentiel de la musique latino : elle empoche en 1994 un Grammy Award pour Mi Tierra, son premier album solo en langue espagnole. Deux ans plus tard, l’album Destiny atteint le statut de Disque de platine aux Etats-Unis.

Alternant désormais albums en anglais et en espagnol, Gloria Estefan montre une remarquable aptitude à maintenir sa carrière à flots, attrapant régulièrement les modes au vol comme le montre son album Gloria ! (1998) qui mêle habilement la mode latino et celle du revival disco et se payant le luxe d’une reconnaissance critique avec de nouveaux Grammy Awards en 2000 et 2001 et une ribambelle d’autres prix.

Loin de connaître le destin de bien des ex-gloires des décennies passées, Gloria Estefan a géré son parcours avec maestria, montrant que chaleur latino n’égale pas feu de paille.

Source Music Story

1984 : Dr. Beat

1985 : Conga

1986 : Bad Boy

1987 : Falling In Love (Uh-Oh)

1987 : Rhythm Is Gonna Get You

1987 : Betcha Say That

1987 : Can’t Stay Away From You

1988 : Anything For You

1988 : 1-2-3

1989 : Don’t Wanna Lose You

1990 : Get On Your Feet

1990 : Cuts Both Ways

1991 : Here We Are

1991 : Coming Out Of The Dark

1991 : Seal Our Fate

1991 : Can’t Forget You

1991 : Live For Loving You

1992 : Always Tomorrow

1993 : I See Your Smile

1993 : Go Away

1995 : Everlasting Love

1995 : Hold Me, Thrill Me, Kiss Me

1996 : Reach

1996 : You’ll Be Mine (Party Time)

1996 : I’m Not Giving You Up

1998 : Heaven’s What I Feel

1998 : Don’t Let This Moment End

1999 : Music Of My Heart (w/ NSYNC)

Publicités