Wet Wet Wet

Posted on 24/04/2012

0


Wet Wet Wet est un quatuor venu d’Ecosse à la fin des années 1980, armé d’une pop-rock romantique, mêlant soul édulcorée et orchestrations mielleuses, voire parfois lyriques. Ils sont auteurs de sept albums studios de 1987 à 1997, qui ont tous atteint les premières places des classements outre-Manche, deux albums live (dont un ambitieux Live at the Royal Albert Hall en 1992) et trois compilations. Wet Wet Wet reste à jamais associé à quelques tubes tels, tels « If I Never See You Again » (1997) et « Love Is All Around », une reprise des Troggs, qui a illustré le film Quatre mariages et un enterrement en 1994. Après une brève séparation, le groupe est reparti sur les routes en 2004 et a publié son premier album en dix ans, Timeless, en 2007.

Le groupe se forme en 1982, dans la ville de Clydebank en Ecosse, autour du batteur Tommy Cunningham, du bassiste Graeme Clark, du clavier Neil Mitchell et du chanteur Marti Pellow (de son vrai nom Mark McLachlan). Ils optent dans un premier temps pour le nom de Vortex Motion, avant d’adopter Wet Wet Wet, en hommage à une chanson du groupe post-punk anglais Scritti Politti. Leurs influences musicales sont nombreuses et hétéroclites. En plus des grands noms de la soul, le quatuor, qui se forme au lycée, écoute The Clash, The Beatles, Stevie Wonder, Jimmy Webb, Burt Bacharach et Elvis Costello.

Après l’arrivée de Graeme Duffin, en 1983, en tant que second guitariste, et cinquième membre officieux de Wet Wet Wet, le groupe signe chez Polygram/Mercury et publie un premier album, Popped In Souled Out, qui sort en 1987 et devient disque de platine. Le titre « Wishing I Was Lucky », emblématique de leur pop-romantique teintée de blue-eyed soul, est un premier succès. Puis, la reprise de « With a Little Help From My Friends » des Beatles devient leur premier numéro 1. C’est début d’une période faste, qui se poursuit durant les années 1990.

« Sweet Surrender », « Lip Service », « Julia Says », sont ainsi quelques-uns des succès du groupe, respectivement issus des albums Holding Back the River (1989), High on the Happy Side (1992) et Picture This (1995), qui atteignent les premières places des ventes au Royaume-Uni. Mais ce ne sont pourtant pas les plus grands tubes de Wet Wet Wet, qui reste toujours associé aux chansons suivantes : tout d’abord « Love Is All Around » (1994), une reprise des Troggs qui figure sur la bande originale du film Quatre mariages et un enterrement, ainsi que sur la ré-édition du best-of End of Part One (1993). Puis, « Don’t Want To Forgive Me Now », extrait de Picture This (1995), et enfin « If I Never See You Again » issu de l’album 10, sorti en 1997.

Mais après une décennie sans nuages, les tensions apparaissent. Le batteur Cunningham sa fâche pour de sombres histoires de royalties et Marti Pellow, le chanteur, lutte contre des problèmes de drogues, puis entreprend une carrière solo dans les années 2000, après que le groupe se soit officiellement séparé en 1999 (il reprendra sous son seul nom quelques-uns des succès de Wet Wet Wet).

En 2004, la sortie du single « All I Want » signale leur reformation. En effet, les quatre Ecossais publient un second best of et reprennent la route pour une tournée cette année-là. Un double-CD, paru en 2006 et vendu dans l’exemplaire dominical de The Mail en témoigne. Le groupe participe également au Live8 écossais en juillet 2005 et travaille sur un nouvel album studio. Il s’agit de Timeless, dont la sortie, plusieurs fois repoussée, est effective en novembre 2007. Malheureusement, les ventes ne reproduisent pas les records passés. Le groupe de pop suave emblématique des années 1990, qui n’est plus sous l’égide de Mercury, devra se donc se renouveler et s’adapter à une nouvelle ère de l’industrie musicale s’il souhaite perdurer.

Source Music Story

1987 : Wishing I Was Lucky

1987 : Sweet Little Mystery

1987 : Angel Eyes (Home and Away)

1988 : With a Little Help from My Friends

1989 : Sweet Surrender

1991 : Goodnight Girl

1994 : Love Is All Around

1995 : Julia Says

1995 : Don’t Want to Forgive Me Now

1995 : Somewhere Somehow

1997 : If I Never See You Again

1997 : Yesterday