Zucchero

Posted on 19/06/2012

1


C’est la plus grande star italienne de blues rock. Malgré des débuts difficiles, l’album Blues le place n° 1 dans la péninsule pendant un an. Reconnu par ses pairs et par le public pour sa voix chaude et puissante, il est un spécialiste des duos prestigieux (Zu & Co). De Oro Incenso e Birra (1989) à Spirito Divino (1995), Zucchero a construit une oeuvre authentique et attachante. Après un long passage à vide ponctué d’albums en demi-teinte, il revient en beauté avec Chocabeck en 2010.

C’est la plus grande star italienne de rhythm’n’blues. Malgré des débuts difficiles, l’album Blues le place n° 1 dans la péninsule pendant un an. En plus d’une solide amitié avec Eric Clapton, il bénéficie de la collaboration d’artistes internationaux (Ray Charles, Clarence Clemmons, Rufus Thomas).

Son duo avec Paul Young (« Senza Una Dona ») a imposé, définitivement, le Joe Cocker italien sur la scène internationale. En 1995, Spirito Divino confirme ses qualités de chanteur à la voix gorgée de soul. Zucchero devient un spécialiste des duos et il multiplie les collaborations prestigieuses : Sting, Luciano Pavarotti, Andrea Bocelli, Peter Maffay, Elton John, Brian May, Eric Clapton et Johnny Hallyday. Les duos les plus significatifs sont réunis sur Zu & Co en 2004.

En 2008, Zucchero débute le All the Best Tour qui parcourt l’Europe et propose une rétrospective de la carrière du bluesman transalpin. Ce regain d’intérêt l’amène à fréquenter à nouveau les studios d’où il est absent depuis l’anodin Fly sorti en 2006. En 2010, entouré des producteurs émérites Don Was et Brendan O’Brien, Zucchero chante en compagnie de Brian Wilson (« Chocabeck ») et Jon Hopkins, et un texte écrit par Bono (« Someone Else’s Tears »). Zucchero est considéré à juste titre comme un des plus brillants représentants non anglophones du blues et ryhtm’n’blues moderne, sa sincérité et son authenticité sont ses meilleurs passeports dans la galaxie des musiciens de talent.

Source Music Story

1982 : Una notte che vola via

1984 : Donne (feat. The Randy Jackson Band)

1986 : Canzone triste (Canzone d’amore)

1986 : Come il sole all’improvviso (feat. Gino Paoli)

1987 : Con le mani

1987 : Senza una donna

1989 : Diavolo in me

1991 : Without a Woman (feat. Paul Young)

1991 : Wonderful World (feat. Eric Clapton)

1991 : Diamante (feat. Randy Crawford)

1992 : Miserere (feat. Luciano Pavarotti)

1995 : Il volo

1997 : Va, pensiero

1998 : Blu