Faith No More

Posted on 31/07/2012

1


Faith No More est un groupe clé dans la fusion metal funk rap qui se développe dès la fin des années 80. Depuis sa formation en 1981, Faith No More s’illustre avec une série d’albums de haute volée. Introduce Yourself (1987), The Real Thing (1989), Angel Dust (1992) et Album of the Year (1997) sont des modèles d’un metal au groove toujours agressif, incluant des apports rap parfaitement maîtrisés. Limp Bizkit et consorts n’ont ensuite plus eu qu’à lire le manuel.

Groupe fondé à San Francisco en 1981 par Roddy Bottum (claviers), Jim Martin (guitare), Bill Gould (basse), Mike Bordin (batterie) et Chuck Mosely (chant), Faith No More s’avère précurseur dans l’art de fusionner des éléments metal et rap, le tout lié par un groove funk.

Leur premier album auto-produit, We Care a Lot en 1985, reste un galop d’essai bourré d’idées non-encore totalement au point. Dès Introduce Yourself en 1987 l’évolution est manifeste. Faith No More affirme sa puissance et impose un son proche de Red Hot Chili Peppers, mais en plus heavy.

Chuck Mosely quitte le groupe en 1988 et est remplacé par Mike Patton. The Real Thing en 1989, voit le groupe décoller avec en particulier une reprise épique de « War Pigs » de Black Sabbath. L’album en public Live at Brixton Academy en 1991 vient simplement confirmer la réputation scénique du groupe, rien moins qu’excellente.

Album phare du groupe, Angel Dust est aussi celui de sa consécration internationale en 1992. Angel Dust entre n°2 anglais et n°10 américain. Le groupe est cependant frappé par la fameuse malédiction du « slow qui tue » avec le tube « Easy » reprise de The Commodores et ballade hard à faire pâlir Extreme.

King for a Day… Fool for a Lifetime en 1995 est l’album le moins passionnant de Faith No More et la crainte du déclin est alors bien présente. Album of the Year balaie ces peurs en 1997, et montre Faith No More tel qu’en lui-même. La maîtrise du groupe reste impressionnante quel que soit le dosage de sa fusion. D’autant que Faith No More prouve une fois encore qu’il excelle à produire un son parfaitement travaillé, aux arrangements souvent bluffants.

Cependant le 7 avril 1998, Faith No More joue son dernier concert à Lisbonne au Portugal et se sépare. Ce n’est qu’en mars 2009 que Faith No More annonce une reformation, avec l’équipe de l’époque Album of the Year, pour se produire à nouveau sur scène. Un nouvel album est désormais espéré par les fans du monde entier.

Source Music Story

1988 : We Care a Lot

1989 : From out of Nowhere

1990 : Epic

1990 : Falling to Pieces

1992 : Midlife Crisis

1992 : A Small Victory

1993 : Easy

1995 : Digging the Grave

1997 : Ashes to Ashes

1998 : This Town Ain’t Big Enough for Both of Us

Posted in: Années Nonante