Allan Theo

Posted on 10/08/2012

0


En 1998, Allan Théo décroche la timbale avec son premier album et le succès « Emmène-moi ». Décidé à casser une image de beau gosse chanteur qui ne lui correspond pas pour un style plus rock, il met plusieurs années à se relever, multipliant les déconvenues et refus des labels. Après un retour en groupe pour l’album TO (2007), le chanteur revient en solo par la petite porte du label MyMajor Company avec le single « Je dérive » puis l’album Reprends Les Armes au printemps 2011.

Allan Théo, né le 11 avril 1972 à Saint-Amand-Montrond dans le Cher, fait l’apprentissage de la musique par des cours de piano. Adolescent, le fan de The Doors et des productions Tamla Motown chante au sein du groupe MADJ. Titulaire d’un bac littéraire, il s’oriente dans un BTS de commerce international, tout en songeant à percer dans la chanson.

Bien décidé à réussir, Allan Théo s’installe à Paris en 1995 et cumule les emplois précaires sans renoncer à faire de la musique. Un poste de groom dans l’émission de Jacques Martin va lancer sa carrière grâce à une maquette de ses chansons parvenue à la major EMI. Allan Théo connaît son premier tube avec le titre « Emmène-moi », classé n°6 en février 1998, rapidement suivi de l’album du même nom de trois autres singles, « Lola », « J’aurais voulu te dire » et « Sonar ».

Le chanteur adulé par des hordes de jeunes filles est victime de son succès. Désireux de casser l’image de chanteur pour midinettes, il repart de zéro sans maison de disques. En 2000, il sort l’album autoproduit Soupir qui a du mal à s’imposer, puis part en tournée au Québec l’année suivante.

Revenu au rock qu’il affectionne avec le titre « Quitter la place » (enregistré en 2002 avec une nouvelle équipe), Allan Théo concentre ses efforts sur un nouvel album. Au terme de plusieurs années diluées en négociations avec diverses maisons de disques, le nouveau Bonsaï publie TO (pour Théo), enregistré en groupe, dont est extrait « Un Secret pour personne » en 2007. Allan Théo ressuscite et se remet à tourner.

En juin 2010, le chanteur revient par la petite porte du label participatif MyMajor Company. C’est en artiste libre qu’il dévoile le single et le clip de « Je dérive » en janvier 2011, suivi par l’album Reprends Les Armes financé par les internautes-producteurs du label.

Source Music Story

1998 : Emmène-moi

1998 : Lola

1998 : Soñar

2011 : Je dérive

Posted in: Années Nonante