Busta Rhymes

Posted on 03/09/2012

2


Alliant des productions commerciales et une approche plus underground du Hip Hop, Busta Rhymes est l’un des personnages les plus éclectique, intéressant et prolifique du rap actuel.

Alliant des productions commerciales et une approche plus underground du Hip Hop, Busta Rhymes est l’un des personnages les plus éclectique, intéressant et prolifique du rap actuel. Découvert grâce à un concours de Freestyle organisé par Chuck D de Public Enemy, c’est en passant ses journées à répéter dans le mythique studio de ces derniers qu’il fonde les Leaders of the New School.

Leur premier album, sorti en 1990, reçoit les acclamations de la critique. Boudé par le public, tout comme leur deuxième album, il leur permet néanmoins de rentrer dans le panthéon du rap comme l’un des groupes les plus innovateurs, en particulier grâce aux talents de MC de Busta. Laissant là les L.O.N.S., il en profite pour faire des apparitions remarquées au côté d’artistes R n’B tels que Mary J. Blige ou Boyz II Men.

Toutes ces expériences lui permettent d’enregistrer son premier album solo, The Coming, qui sort en 1996. Celui-ci fait l’effet d’une bombe, notamment grâce à l’étonnant single «Whoo-Ha ! Got You All in Check » qui devient un hit incontournable. Les royalties des ventes de cet album lui permettent de lancer son propre label, Flipmode Entertainment, qui compte parmi ces artistes le collectif Flipmode Squad que l’on retrouve au coté de Busta Rhymes sur chacun de ses albums. Au succès de The Coming succède celui de When Disaster Stikes l’année suivante. Désireux d’ouvrir sa carrière à d’autres horizons, Busta profite de ses moments de liberté pour exercer ses talents d’acteur aussi bien dans des productions télévisées qu’au cinéma.

Extinction Level Event voit le jour en 1998 avec des titres tels que « What’s It Gonna Be » (en duo avec Janet Jackson) ou « Gimme Some More » qui font tous deux une entrée plus que remarquée dans les charts internationaux. S’ensuit des tournées marathon qui ne l’empéchent pourtant pas d’enregistrer Anarchy en 2000, et de poursuivre ainsi sa réflexion sur le troisième millénaire.

Toujours aussi prolifique Busta Rhymes livre Genesis en 2001 et It Ain’t Safe No More en 2002. Après le relatif échec de celui ci, l’artiste effectue une pause pour revenir avec The Big Bang en 2006 qui est un hommage appuyé au défunt Rick James. Aout 2008 voit la sortie de Blessed.

Source Music Story

1996 : Woo Hah!! Got You All in Check (feat. Rampage)

1996 : It’s a Party (feat. Zhané)

1997 : Hit ‘Em High (The Monstars’ Anthem) (w/ B-Real, Coolio, LL Cool J and Method Man)

1997 : Dangerous

1998 : Turn It Up

1999 : What’s It Gonna Be?! (feat. Janet Jackson)

2000 : Fire

2002 : Break Ya Neck

Posted in: Années Nonante