The Cardigans

Posted on 02/10/2012

1


The Cardigans est un groupe de pop venu de Suède, représenté par sa charismatique chanteuse à la voix enfantine, mais au look de femme fatale, Nina Persson. Les tubes qu’ils ont enchainés dans la seconde partie des années 1990 (« Lovefool » en 1996, « My Favourite Game » en 1998, « Erase/Rewind » en 1999) les ont indéniablement rendus populaires mais ont parfois fait passer au second plan le fait que ces cinq musiciens ont toujours cherché à insuffler à chaque album une identité singulière, se renouvelant sans cesse en quinze ans, passant de la pop sucrée et légère à l’électro-pop mélancolique, revisitant le rock mais aussi la folk. Pour s’en convaincre, ce groupe qui a l’élégance d’être populaire sans être dénué d’audace, a sorti en 2008 un indispensable best-of.

Le guitariste Peter Svensson et le bassiste Magnus Sveningsson se rencontrent adolescents dans la ville de Jönköping. Leur passion pour le rock et le hard rock les amène à fonder un groupe qui devient The Cardigans après la rencontre du batteur Bengt Lagerberg, du pianiste Lars-Olof Johansson et surtout de la chanteuse Nina Persson, en 1992, avec qui le groupe prend une orientation pop-rock.

Leur premier album Emmerdale et le single « Rise & Shine » sortent sur un label indépendant deux ans plus tard, avant d’être réédité chez Stockholm Records. Cet album leur vaut les éloges de la presse suédoise. En 1995, une autre version de « Rise & Shine » paraît sur l’album Life, le premier qui permet aux Cardigans, et sa séduisante chanteuse à la voix sucrée, de connaître le succès hors de Suède.

The Cardigans enregistre ensuite son plus grand tube « Lovefool », qui figure sur l’album First Band On The Moon, sorti chez Stockholm en 1996. La chanson apparaît sur la bande originale du film événement Romeo + Juliet de Baz Luhrmann (1997). Cette participation donne au groupe une renommée internationale : disque de platine quelques semaines après sa sortie aux Etats-Unis et disque d’or au Royaume Uni en 1997, l’album s’écoule en tout à 2,5 millions d’exemplaires. Mais le tube ne doit pas faire oublier que les onze titres de First Band On The Moon permettent au quintette de revisiter avec finesse divers registres, à l’instar de la surprenante reprise d’« Iron Man » de Black Sabbath.

Alors qu’il vient de terminer une tournée de plus d’un an le groupe publie l’album Gran Turismo, en 1998, sur lequel figure deux nouveaux tubes, cette fois dans un registre moins léger : « My Favourite Game » et « Erase/Rewind ». Ils font figurer The Cardigans en tête des classements pop mondiaux pendant un an. L’album est un nouveau succès même si, dans l’ensemble, les mélodies et sons électroniques parfois inquiétants tranchent nettement avec la pop acidulée qui les a fait connaître. Un signe qui annonce que le groupe a besoin d’une pause avant de reprendre la route.

Le break mérité dure trois ans, le temps pour Nina Persson de mettre sur pieds son projet folk A Camp, groupe qu’elle forme avec un ami et son mari américain, Nathan Larson. Puis, The Cardigans revient dans les bacs en février 2003 avec Long Gone Before Daylight. Pour la première fois, leur producteur attitré Tore Johanson ne fait pas parti du projet et, comme le prouve le single « For What It’s Worth », le nouveau son des Cardigans est plus folk, les textes plus introspectifs et matures, comme après un bilan salvateur.

L’album Super Extra Gravity, sorti en 2005, voit le producteur Johanson revenir orchestrer un virage plus rock qui étonne par son homogénéité. S’il marque cependant un déclin au niveau commercial, il permet de constater que le groupe ne se lasse pas, après quinze ans de vie commune, d’emprunter de nouvelles voies. Un double best-of, sorti en 2008, permet aux fans comme aux amateurs curieux, de mesurer le chemin parcouru par cet élégant groupe de pop.

Source Music Story

1994 : Rise & Shine

1994 : Sick & Tired

1995 : Carnival

1996 : Lovefool

1996 : Been It

1996 : Your New Cuckoo

1998 : My Favourite Game

1999 : Erase/Rewind

1999 : Hanging Around

1999 : Higher

Posted in: Années Nonante