Sacred Spirit

Posted on 23/10/2012

0


Ce projet est l’oeuvre du compositeur new age allemand Claus Zundel, alias The Brave, pour qui l’éveil musical et spirituel passe par une exploration des musiques qui ont précédé ou marqué le XXème siècle. Après être revenu au sources du flamenco, il débute cette série de disques Sacred Spirit en 1995 avec le volume 1 : Chants and Dances of the Native Americans, album visant à remettre en lumière la culture et les chants traditionnels des Indiens d’Amérique (vendu à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde) et poursuit avec une exploration des racines du jazz américain (Sacred Spirit, Vol. 8 : Jazzy Chill Out ) et du blues (Sacred Spirit, Vol. 9: Bluesy Chill Out).

 

Dans les années 1980, Claus Zundel, pianiste, auteur et compositeur allemand, se distingue en tant que producteur. Après avoir rejoint le label Circa (Massive Attack, Neneh Cherry, Deee-lite…) il lance, par exemple, la carrière du chanteur dance-soul, Sydney Youngblood, dont il a écrit et composé le répertoire. Inspiré par les musiques du monde, il crée un premier projet mêlant flamenco et trip-hop, qui prend le nom de B-Tribe (pour The Barcelona Tribe of Soulsters), en 1994. L’année suivante, il s’intéresse à l’histoire des indiens d’Amérique et lance le projet Sacred Spirit, sous le pseudonyme de The Brave.

 

L’album Chants and Dances of the Native Americans, sort en 1995. Les titres présentent des légendes et témoignages, des peuples natifs d’Amérique, contés dans la langue des indiens Sioux, Navajo et Pueblo, mais également celle des indigènes lapons (appelé Sàmi). Leurs voix sont soutenues par des instrumentations traditionnelles, classiques et un recours assez prononcé aux rythmiques dance typiques de cette période (synthétiseurs et boites à rythmes). Aux Etats-Unis, l’album est nominé aux Grammy Awards dans la catégorie « Meilleur album New Age ». En Europe aussi le disque est plébiscité au cours de l’été 1995. Grace au single « Yeha-Noha (Souhaits de bonheur et de prospérité) », il atteint la première place des charts en France.

 

Le succès pousse le compositeur à persister dans cette voie, mais en explorant d’autres patrimoines musicaux. Il signe ainsi un Sacred Spirit II en 1997, qui se focalise cette fois sur les racines du blues américain. La compilation, ressortira sous le nom de Indigo Spirit pour plus de clarté, car Zundel renoue avec les Indiens d’Amérique sur le disque More Chants and Dances of Native Americans. Sorti en 2001, (avec, selon les pays, le sous-titre de Indians’ Sacred Spirit II) il vaut à son compositeur une seconde nomination aux Grammy.

 

En 2003, d’autres albums signés Sacred Spirit, intitulée Jazzy Chill Out et Bluesy Chill Out, font intervenir les voix légendaires de Sam Lightnin’ Hopkins, Ella Fitzgerald et John Lee Hooker. Depuis, le compositeur signe de nouveaux projets intégrants musiques actuelles et traditionnelles dans les compilations B-Tribes.

 

Source Music Story

1994 : Yeha-Noha (Wishes Of Happiness & Prosperity)

1994 : Tor-Cheney-Nahana (Winter Ceremony)

1994 : Dawa (Cradlesong)

1994 : Ly-O-Lay Ale Loya (Circle Dance)

1994 : Heya-Hee (Intertribal Rain Song)

1997 : Legends

2000 : Looking For North

Posted in: Années Nonante