Alanis Morissette

Posted on 08/11/2012

0


Après deux albums à succès sortis uniquement au Canada, Alanis Morissette devient très populaire à travers le monde en 1995 avec son premier album international, Jagged Little Pill, d’où sont extraits les titres « You Oughta Know », « Hand in My Pocket » ou encore « Ironic », tous numéro un. Les albums se succèdént à cadence régulière durant une quinzaine d’années sans que le succès ne soit démenti. Alanis Morissette quitte son label de toujours Maverick après Flavors of Entanglement en 2008. Havoc and Bright Lights à la rentrée 2012 est son premier album en indépendant.

Issue du mariage d’Alan et Georgie Morissette, un Canadien francophone et une mère d’origine hongroise, Alanis Morissette voit le jour avec son jumeau Wade le 1er juin 1974 à Ottawa (Ontario, Canada), soeur et frère de l’aîné Chad. Alanis Morissette écrit sa première chanson alors qu’elle n’a que neuf ans. Ses parents l’encouragent et la petite fille passe diverses auditions pour des émissions de télévision. Elle anime un show télévisé pour enfant, You Can’t Do That on Television et à onze ans, sort son premier single deux-titres grâce à l’argent qu’elle touche. Le CD maxi comprend « Fate Stay With Me » et « Find the Right Man ». Elle se produit aussi avec la troupe de théâtre The Orpheus Musical Theatre Society. Elle participe également à New York à l’émission Star Search qui révèle de nouveaux talents. Pour ce faire, elle prend comme pseudonyme Alanis Nadine (son deuxième prénom) et part à Los Angeles pour le concours télévisé, mais est éliminée au premier tour.

En 1990, alors qu’elle n’a que 16 ans, Alanis Morissette signe avec la branche canadienne de la maison de disques MCA Records pour un premier album qui sort l’année suivante, Alanis, produit par Leslie Howe. Elle abandonne son premier nom de scène (Alanis Nadine) pour ne garder que son prénom. Le disque aux influences dance et pop est uniquement disponible au Canada. Le premier single, « Too Hot » se place au Top 10 des charts et l’album est consacré double Disque de platine. Trois autres singles suivent : « Feel Your Love », « Walk away » et « Plastic ». En 1992, elle est à trois reprises nommée aux Juno Awards (équivalent des Victoires de la Musique) où elle remporte celui du « Meilleur espoir féminin ». C’est la même année, en 1992, qu’elle sort son deuxième album, Now is the Time (avec le single « An Emotion Away »). Seulement distribué au Canada, il se vend deux fois moins que le précédent. Résultat : MCA Records Canada ne renouvelle pas son contrat avec la chanteuse. En 1993, Alanis s’installe à Toronto où elle travaille avec différents paroliers mais sans trop de résultats. Elle part alors pour Nashville puis pose ses valises à Los Angeles, où elle travaille avec différents musiciens, et rencontre le producteur et compositeur Glen Ballard. Le résultat est rapide. Un coup de foudre musical est né, la chanson « The Bottom Line » aussi. Vient ensuite « Perfect », écrite et enregistrée en vingt minutes. Cette prise sera la version définitive de l’album Jagged Little Pill. Les deux compères ont d’ailleurs enregistré les chansons de l’album en même temps qu’ils les composaient. Au printemps 1995, Alanis Morissette signe chez Maverick Records, le label créé par Madonna.

C’est donc en 1995, à l’âge de 21 ans, que la chanteuse sort son premier album international, Jagged Little Pill. Personne ne s’attend à ce que les ventes dépassent les 250 000 exemplaires, quand un DJ d’une station de radio de Los Angeles passe le titre « You Oughta Know » en boucle. Les auditeurs craquent à leur tour et le clip tourne en rotation lourde sur MTV. L’album qui avait débuté à la 118ème place du BillBoard grimpe rapidement jusqu’au sommet. Le deuxième single, « Hand in My Pocket » (n°1) est suivi de « All I Really Want » et de « Ironic » qui devient le plus gros succès de la chanteuse. Suivent aussi « You Learn » et « Head Over Feet » qui maintiennent l’album dans le Top 20 du Billboard pendant plus d’un an. Au final, Jagged Little Pill se vend à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde, dont plus de la moitié aux Etats-Unis. Il est nommé six fois aux Grammy Awards et offre à son auteur les titres de « Meilleure artiste féminine », « Meilleure chanson rock », « Meilleur album rock » et « Meilleur album de l’année ». Jagged Little Pill se replace d’ailleurs dans les charts irlandais lorsque le troisième album studio d’Alanis Morissette sort en 2002, soit sept ans après sa sortie. A la fin de l’année 1995, Alanis Morissette part pour une tournée de dix-huit mois, dont les premières parties de Neil Young (notamment en France). A cette occasion une vidéo, « Jagged Little Pill », sort et reçoit également le Grammy Award de la « Meilleure vidéo musicale ».

En 1998, Alanis Morissette participe à la B.O. du film La Cité des anges pour lequel elle chante « Uninvited ». Ce titre ne sort pas en single mais passe sur les radios étasuniennes. En novembre de la même année, son deuxième album studio, Supposed Former Infatuation Junkie, apparaît dans les bacs. Pour l’écriture de cet album, elle collabore à nouveau avec Glen Ballard. Le disque se classe directement numéro un au Billboard et se vend à 469 000 exemplaires en une semaine (ainsi elle remporte le record de vente d’albums en une semaine pour une artiste féminine. Quelques temps après, Britney Spears la détrônera avec Oups… I Did it Again). L’album séjourne pendant vingt-huit semaines au Billboard et se vend à près de sept millions d’exemplaires dans le monde (dont 2,5 millions aux Etats-Unis). Il reçoit également une bonne critique et un article élogieux (4 étoiles) dans le célèbre magazine Rolling Stone. Le premier single de l’album, « Thank U » est nommé aux Grammy Awards pour le titre de « Meilleure artiste féminine dans une chanson pop ». Le clip dans lequel on voit la chanteuse nue fait beaucoup de bruit. En 1999, l’album live acoustique MTV Unplugged, enregistré lors d’une émission de la célèbre série, inclus le titre qu’Alanis Morissette a écrit avec son guitariste Nick Lashley, « No Pressure Over Cappucino ». La même année, elle apparaît dans le film de Kevin Smith, Dogma, dans lequel elle tient le rôle de…Dieu. Elle figure également au générique des séries Sex and the City et Enthusiasm, ainsi que dans la pièce de théâtre Les Monologues du vagin.

Puis il faut attendre l’année 2002, après une absence de quatre ans, pour qu’Alanis Morissette revienne sur le devant de la scène avec son troisième album Under Rug Swept. Glen Ballard ne participe pas à l’élaboration de cet album. Seuls l’artiste et ses musiciens, Joel Shearer, Nick Lashley, Chris Chaney et Gary Novak, travaillent sur ce projet. Le single « Hands Clean », placé dès le début de sa sortie en première place du Billboard, lance la carrière de l’album, qui se vend à plus d’un million d’exemplaires aux Etats-Unis. Alanis Morissette reçoit un Juno Award au Canada pour le titre de « Producteur de l’année ». En décembre de la même année, sortent le CD et DVD, Feast on Scraps : album du concert et des coulisses, plus huit titres inédits enregistrés en studio. Il est nommé « Meilleur DVD musical » aux Juno Awards. En novembre 2003, Miss Morissette remonte sur les planches dans la pièce The Exonerated jouée à l’Off-broadway. Le quatrième album studio de la chanteuse qui sort en mai 2004 s’intitule So-Called Chaos. Elle écrit toutes les chansons et coproduit l’album avec Tim Thorney et John Shanks. La première semaine, il se vend à plus de 115 000 exemplaires et se place en première place du Billboard. Le premier single, sorti en mars, est « Everything ». Les deux autres sont « Out is Through » et « Eight Easy Steps ». C’est en juin de la même année, que la jeune femme annonce ses fiançailles avec l’acteur canadien Ryan Reynolds. Elle joue également dans le film d’Irwin Winkler, De-Lovely. Elle y chante « Let’s Do It ». Ce film l’amène jusqu’au festival de Cannes. La Canadienne présente, en cette année 2004, les Juno Awards et monte sur scène pour une tournée avec le groupe Barenaked Ladies.

C’est le 11 février 2005 qu’Alanis Morisette reçoit la naturalisation américaine. Elle préserve tout de même sa nationalité canadienne et a donc dès à présent une double nationalité. C’est en février également, qu’elle est invitée sur le premier épisode de la série de Kevin Smith, Degrassi : The Next Generation. Pour fêter les dix ans de la sortie de son album Jagged Little Pill, dix années à flirter avec les premières places du Billboard, la chanteuse sort une version acoustique tout simplement appelée : Jagged Little Pill : Acoustic. Ce n’est pas sans polémique que l’album est uniquement disponible pendant six semaines chez Starbucks (chaîne de cafés propriétaire du label Hear Music). Il s’en vend quand même un million d’exemplaires dans le monde dont 330 000 aux Etats-Unis. Fin juillet, l’album est enfin disponible dans tous les magasins et comprend quelques titres absents de la version Starbucks. Durant l’été 2005, Alanis Morissette joue dans des petites salles de concert, proposant ce genre de set acoustique. Le 14 octobre 2005, la chanteuse reprend la chanson « Crazy » de Seal qui atteint la neuvième place du Top 40. Il est inclus à son album Best of Alanis Morissette : The Collection qui sort le 15 novembre de la même année. En décembre, une édition limitée contenant un DVD est aussi disponible. Habituée aux collaborations, la Canadienne participe à la bande originale du film Le Monde de Narnia : le lion, la sorcière et l’armoire magique pour lequel elle compose le titre « Wunderkind », nommé « Meilleure chanson originale » aux Golden Globes.

En 2006, les fans de la chanteuse apprennent par le biais du site officiel que la star s’arrête pour une duré indéterminée, afin de se pencher sur l’écriture de sa biographie. Pourtant, le public la retrouve sur scène mais pas pour la musique. Elle reprend son rôle dans la pièce The Exonerated qu’elle avait jouée en 2003. Côté vie privée, une rumeur court : elle se sépare de Ryan Reynolds après une liaison de deux années. En octobre de la même année, elle participe à trois épisodes de la série Nip/Tuck. Elle y joue une lesbienne, de quoi encore faire jaser les mauvaises langues. Elle sort également une parodie de la chanson, « My Humps », des Black Eyed Peas qui devient une jolie ballade emmenée par un piano. Avec Tom Morello, elle chante le titre inédit « Not as We » à l’Hotel Café de Los Angeles. Elle présente ensuite, au Elevate Film Festival, le clip inédit de « Underneath ». Cette chanson est reprise par le group dance Freemasons.

Au début de l’année 2008, Alanis Morissette participe à la tournée Exil in America du groupe rock Matchbox 20. En juin sort son septième album Flavors of Entanglement. Le titre « Underneath » est le premier single. Alanis Morissette décide ensuite de quitter son label de toujours Maverick, et de fonder le label Collective Sound. C’est sur ce dernier, distribué mondialement par Sony, qu’Alanis Morissette sort en août 2012 l’album Havoc and Bright Lights.

Source Music Story

1991 : Too Hot

1991 : Walk Away

1991 : Feel Your Love

1992 : Plastic

1992 : An Emotion Away

1995 : You Oughta Know

1995 : Hand in My Pocket

1996 : Ironic

1996 : You Learn

1996 : Head over Feet

1997 : All I Really Want

1998 : Thank U

1999 : Unsent

1999 : So Pure

2002 : Hands Clean

2002 : Precious Illusions

2004 : Everything

Posted in: Années Nonante