Arrested Development

Posted on 22/11/2012

0


Arrested Development est un collectif de chanteurs, de musiciens et de danseurs formé par les leaders Speech et Headliner, proposant un hip-hop optimiste dont la plus grande réussite est sans conteste leur hit « Tennessee », qui figure sur leur premier album et chef d’oeuvre sorti en 1992, 3 Years, 5 Months & 2 Days in the Life Of…

En 1988, alors qu’il est encore étudiant à l’Art Institute d’Atlanta, Speech (Todd Thomas, 25/10/1968 à Milwaukee), rappeur et amateur de soul et de Sly and the Family Stone, rencontre Headliner (Timothy Barnwell, 26/07/1967), DJ. Ils décident alors de fonder un groupe de rap : Arrested Development. Se joignent à eux Baba Oje, la chanteuse Dionne Farris, Rasa Don (Don Norris) aux percussions, et deux danseurs, Montsho Eshe et Aerle Taree.

Une de leurs premières fans, à qui ils racontaient la signature prochaine d’un contrat discographique, leur dit brutalement qu’il leur faudrait plus de trois ans pour y arriver. Fait avéré, d’où le titre du premier album d’Arrested Development, sorti en juin 1992, 3 Years, 5 Months & 2 Days in the Life Of…, le temps qu’il leur aura fallu pour imposer avec succès leur style joyeux et mélodique auprès d’une major du disque, puis du grand public. Le succès est immédiat : « Tennessee », avec son refrain chanté par Dionne Farris, s’impose dans les charts du monde entier. Paradoxalement, cette chanson à la patine optimiste est en fait inspirée par la mort quasi simultanée de la grand-mère et du frère, âgé de vingt-neuf ans, de Speech.En 1993, Arrested Development collabore à la bande originale du film Malcolm X de Spike Lee, avec « Revolution ». La conception dictatoriale du groupe par Speech, son leader, conduit à l’éviction de Dionne Farris, qui déclarait en 1995 : « À part Speech et Headliner, les autres membres de la prétendue extended family d’Arrested Development étaient des salariés. Je touchais 100 dollars par concert ; je suis partie quand on m’a refusé une augmentation en me répondant qu’il n’y avait pas d’argent. » En 1993, le groupe enregistre Arrested Development Unplugged pour MTV, en guise de transition avec leur second album réalisé par une formation remaniée, Zingalamaduni (1994). Malgré la persistance des thèmes néo hippies (retour à la terre, spiritualité salvatrice, autosuffisance de l’individu), peu courants chez les groupes de rap, cet album – écrit, comme le premier, quasi intégralement par Speech – n’a pas rencontré le succès commercial de son prédécesseur ; seul le single « Ease My Mind » a franchi timidement le blocus des radio. En 1996, Speech quitte le groupe pour poursuivre une carrière en solo et le groupe se sépare. En 2002, Arrested Development se reforme pour sortir l’album Heroes of the Harvest, paru la même année. Cet album de retrouvailles sera finalement suivi de Among the Trees (2004), qui inclut le hit « Honeymoon Day », puis de Since the Last Time (2006 dans le monde, l’année suivante aux Etats-Unis), où les textes de Speech se veulent toujours aussi optimistes et emprunts d’espoir. Le collectif part ensuite pour une tournée australienne avec INXS et Simple Minds en mars 2007.

Source Music Story

1992  Tennessee

1992 : People Everyday

1992 : Mr. Wendal

1992 : Raining Revolution

1992 : Revolution

1993 : Natural

1993 : Mama’s Always On Stage

1994 : United Front

1994 : Ease My Mind

1994 : Africa’s Inside Me

Posted in: Années Nonante