Des’Ree

Posted on 28/11/2012

0


Voix majeure de la pop soul anglaise dans les années 90, Des’ree a remporté un grand succès durant la décennie, grâce à trois albums entre 1992 et 1998 et quelques tubes internationaux (notamment « You Gotta Be » ou encore « Life »). Depuis lors, elle s’est faite plus discrète, un seul nouvel album ayant paru dans les années 2000.

Fortement désirée, Desiree (qui signifie « Désirée ») Weeks est née le 30 novembre 1968 à Londres. Elle grandit au sud de cette ville auprès de ses parents. Son père est originaire de la Barbade et sa mère de la Guyane. Tous deux se sont installés en Angleterre dans les années 60. Reggae, calypso, jazz, pop britannique : voilà toutes les musiques qui raisonnent au domicile de la famille Weeks. Autant dire que Des’ree a été bercée dès son plus jeune âge par une variété de sons et de styles. Lorsque la jeune fille a 10 ans, la famille passe trois ans à la Barbade. C’est à cette période que Des’ree commence à écrire ses premiers poèmes et décide de se consacrer à la musique. En 1981, la famille revient à Londres. Des’ree a alors 13 ans. Elle écrit sa première chanson « Love is Here » qui figurera sur son deuxième album en 1994. Elle va dans une école religieuse de Norwood et commence à chanter dans des chorales gospels.

Des’ree, résolue à faire de la chanson sa carrière, décide de se prendre en mains et de chercher une maison de disques. Elle envoie une démo à Sony et c’est là que tout commence. Elle est vite rappelée et signée. Elle entre alors en studio avec Phil Legg et Ashley Ingram (ancien bassiste du groupe Imagination) et le premier single sort dans les bacs fin 1991 alors qu’elle a 23 ans. Entre la réception de la démo et la sortie de ce premier titre, douze semaines se sont écoulées : c’est un record chez Sony. S’ensuit la sortie de l’album, Mind Adventures, le 14 février 1992. D’autres singles en sont extraits : « Mind Adventures », « Why Should I Love You ? ». Cet album raconte son expérience et transcrit toute sa maturité, bien qu’elle n’ait que 23 ans. A la fin de l’année 1992, Des’ree monte sur la scène du Wembley Arena pour assurer la première partie de Simply Red. En juin 1993, elle enregistre un duo avec Terence Trent d’Arby, « Delicate », qui figure sur l’album Symphony or Damn du chanteur. Il se place en quatrième position des hit-parades anglais.

Un an plus tard, en avril 1994, le titre optimiste « You Gotta Be » traverse l’Atlantique. La carrière de Des’ree décolle : elle est désormais connue et reconnue aux Etats-Unis. Le single écrase quelques records et devient le clip le plus programmé et reste 80 semaines au classement radio du Billboard. Le titre apparaîtra également sur l’album en hommage à Lady Di en 1997 et est remixé deux autres fois. Le deuxième album, I Ain’t Movin’, dont est extrait le tube, sort en juillet 1994 et se vend à plus de 1,6 millions d’exemplaires. En 1995, elle part en tournée aux Etats-Unis avec le chanteur Seal. La même année, elle chante lors du premier spectacle de musique profane qui a lieu au Vatican. Elle est reçue en audience privée par Jean-Paul II. En septembre 1995, elle cosigne et interprète la chanson « Silent Hero », qui figure sur la bande annonce du film Clockers. Deux chansons extraites du deuxième album sont utilisées dans des bandes originales de film (Nothing to Lose, Le Prix à payer). En 1996, elle compose le titre « Kissing You » pour le film de Baz Luhrmann Roméo + Juliet. Il est plus tard incls sur le troisième album de la chanteuse. Steve Winwood invite Des’ree en 1997 sur son album Junction Seven : ensemble, à la Marvin Gaye et Tammy Terrel, ils interprètent « Plenty Lovin’ ». Forte de ces deux premiers albums et de ces différentes collaborations, Des’ree continue son chemin.

En 1998, quatre ans après la sortie de I Ain’t Movin’, son troisième album Supernatural est dans les bacs. Les titres sont emmenés par une guitare folk, par des rythmes groovy ou reggae. En sortent les singles « Life », « Fire » (duo avec Babyface) ou encore « What’s Your Sign ? » ; le premier, co-signé et co-produit par Des’ree et son musicien Prince Sampson, se classe tout de suite au Top 10 anglais. Elle part pour une longue tournée à travers les Etats-Unis, l’Europe et l’Extrême Orient. Elle commence déjà à composer pour son quatrième album. En 1999, Des’ree reçoit le Brit Award en tant que « Meilleure chanteuse soliste féminine ». La même année sort une première compilation Mystic Mixes et, en 2000, sort une deuxième, Endangered Species. En 1999, la chanteuse participe également à l’album In Harmony du groupe sud-africain, Ladysmith Black Mambazo. En février 2002, elle apparaît sur l’album produit par Michael Kamen, When Love Speaks – A Collection of Shakespeare Sonnets, où figurent également des artistes comme Annie Lennox, Keb’Mo et Bryan Ferry. Il faut attendre 2003 pour que Des’ree sorte son quatrième album. Après plus de quatre ans d’absence pendant lesquels Des’ree a écrit les onze chansons de l’album, la chanteuse confirme un nouveau cap. Dream Soldier est un album moins groove et offre une ambiance plus intimiste. « It’s OK » est le premier single à passer sur les ondes.

Source Music Story

1992 : Feel So High

1992 : Why Should I Love You

1993 : Delicate (w/ Terence Trent D’Arby)

1994 : You Gotta Be

1994 : I Ain’t Movin

1994 : Little Child

1997 : Kissing You

1998 : Life

1998 : What’s Your Sign?

Posted in: Années Nonante