Asian Dub Foundation

Posted on 05/12/2012

0


Asian_Dub_Foundation

Né d’un sound system du quartier indien de Londres, ce quintette très engagé incarne une musique aux frontières du hip-hop, reggae, funk, ragga, et de la musique classique indienne. Leur énergie s’exprime mieux sur scène que sur disque, leurs capacités de compositeurs sont limitées et leurs albums trop éloignés de leurs excellentes prestations en public. A History of Now en 2011 persévère dans la critique sociale et politique.

Ce collectif londonien s’est officiellement formé en 93. La plupart des musiciens du groupe est en fait des éducateurs issus de structures sociales qui viennent en aide à la communauté indo-pakistanaise anglaise. Avec un de leurs élèves, déjà dj, ils montent un sound system qu’ils baptisent Asian Dub Foundation. Ils commencent à tourner dans les clubs londoniens en pleine époque de troubles raciaux et de faits divers à l’égard de la communauté asiatique. Un premier ep intitulé « Conscious » débouche sur la signature d’un deal avec Nation Records. Leurs influences viennent aussi bien du punk, de l’agit pop que de la musique traditionnelle. Rapidement, leur noyau de fans grossit et touche aussi bien des clubbers que des fans d’énergie brute. La puissante et l’intransigeance de leurs prestations live font le reste en ce qui concerne leur popularité naissante. En 95, ils sortent enfin leur premier album « Facts And Fictions » qui malheureusement ne parviendra pas à retranscrire l’éloquence de leurs prestations live. En 98, « Rafi’s Revenge » en fait un groupe très populaire en Europe, les Usa étant moins sensibles à leur fusion d’influences et au militantisme qui émaille leurs textes. Au milieu de l’année 2000, ils sortent « Community Music » et reprennent la route pour une autre tournée marathon. La scène est bien leur moyen d’expression privilégié, l’album Punkara en 2008 démontre à nouveau leur difficulté à composer des chansons destinées à une simple écoute.

A History of Now en février 2011 marque une continuité dans l’electro punk et une vision toujours aiguë de l’état du monde, en particulier de la crise économique et financière qui frappe l’Europe.

Source Music Story

1997 : Naxalite

1998 : Free Satpal Ram

1998 : Buzzin’

1998 : Black White

2000 : Real Great Britain

2000 : New Way, New Life

2003 : Fortress Europe

2003 : 1000 Mirrors (feat. Sinéad O’Connor)

Posted in: Années Nonante